PAR OU SE PAYE-T-ON ?  

rm_rabelais95 59M
76 posts
5/27/2006 2:50 am

Last Read:
6/5/2006 9:01 am

PAR OU SE PAYE-T-ON ?

Une des jeunes femmes de ce site, que j'aime et respecte beaucoup, semble être la générosité incarnée. Et ses déboires amoureux m'ont rappelé une des lois de toute situation, qu'elle soit une relation amoureuse ou non. Ce n'est pas une loi écrite, issue d'un de ces pensums ou un de ces Digests du type "l'amour en trois jours".. ou "Comment le garder" Elle est simple et je l'ai apprise par la vie, en me brûlant moi-même les ailes.
Quand j'avais vingt ans, en bon gémeaux, j'étais d'une nature généreuse, ouverte, mais timide.. Manquant de confiance en moi, il me semblait que je devais continuellement "payer de ma personne" pour obtenir l'attention des autres, et éventuellement être aimé.
Il m'a fallu quelques bonnes années pour comprendre mon erreur : on ne peut être aimé que si on s'aime soi-même..
S'aimer soi-même est un vaste programme, qui fait le fond de commerce des psychanalystes et autre socio-psy..
Sans entrer dans un processus couteux et long, comment peut-on être certain que la situation dans laquelle on se trouve est satisfaisante ?
Simplement en répondant à la question : "PAR OU JE ME PAYE ? "
La réponse qu'on y apporte n'est pas toujours évidente, car il y a beaucoup de manières de "se payer soi-même"..
En voici quelques exemples : par le PLAISIR, par L'ARGENT, par LA RENOMMÉE, par LE POUVOIR, par le sentiment de BIEN ETRE, etc...
Ainsi, un curé qui "donne" sa vie, sa sexualité, son temps, aux autres doit pouvoir se dire qu'il le fait CONTRE quelque chose. Ce quelque chose peut etre la vie éternelle, mais aussi la renommée, le pouvoir sur les autres...est-ce que ce sont là de BONNES RAISONS ? à lui seul d'en décider.
Un artiste se "donne" à son public contre de la renommée, bien entendu, mais aussi pour l'argent qu'il en retire..cela peut aussi être pour le pouvoir d'influence qu'il exerce..
Une femme se "donne" à son amant contre.... au choix : du bien-être, de l'argent, du pouvoir, du plaisir, de la dévotion ? .. quelles sont ses BONNES RAISONS, et le RAPPORT entre l'investissement et le retour est-il suffisant pour elle ? A elle de décider.

L'important, dans la vie, c'est donc de savoir, quelle que soit la situation, PAR OU ON SE PAYE, et si le rapport entre l'investissement (énergétique) qu'on y met et "la paye" ou plutôt la COMPENSATION qu'on dégage vous satisfait. C'est valable aussi pour toute relation - sexuelle ou amoureuse - quoi qu'on en dise..

photo : © remi morel


rm_elle1962 56F
2066 posts
5/27/2006 11:22 am

Exact sur toute la ligne.
Pour le dire trivialement, tout investissement (y compris humain) ne se fait qu'en vue d'une rentabilité.
Du reste, réclamer de la réciprocité, n'est ce pas le signe aussi qu'on n'investit pas pour rien ?

Je croyais pouvoir m'épargner tout calcul dans les relations amicales (y compris agrémentées de sexe), c'est ce que j'appelais le hâvre de paix où on on peut déposer les armes et venir recharger mon énergie vitale, mais finalement non, il n'y a pas de hâvre où que ce soit.


rm_rabelais95 59M
131 posts
5/28/2006 2:15 am

Je ne suis pas tout à fait d'accord : un investissement humain (une interaction, une situation) ne se jauge pas en terme de "rentabilité", mais en terme de "compensation", c'est pas tout à fait la même chose.. Par où je compense l'énergie qui m'entraîne vers telle chose ou tel être ? Quelle satisfaction j'en retire ? Par exemple, en te répondant, je donne quelque chose de moi-même... En quoi et par où je me paye ? Certainement par le plaisir de montrer que je suis capable de penser, Certainement aussi par la compensation d'une insatisfaction érotique (je peux pas toucher le corps de celui qui m'écrit, et en l'occurence, toi) et sans doute un peu par le plaisir de me dire que je peux faire avancer le schmilblick de l'élucidation du monde et de soi pour certains, ce qui correspond à une idée qu'on m'a inculquée par mon éducation (transmettre est une valeur positive).Je crois que tout cela est bien expliqué par la théorie freudienne des échanges d'énergie psychique..


rm_elle1962 56F
2066 posts
5/28/2006 4:09 am

La compensation est une forme de rémunération, dans le sens commun comme dans le Code Civil d'ailleurs, je ne vois pas en quoi ça se distingue de la rentabilité. Ne jouons pas sur les mots, n'en ayons pas peur.
Du reste, je ne vois rien de répréhensible à attendre une rémunération d'un investissement, c'est on-ne-peut-plus humain, et, contrairement aux idées reçues, ce n'est pas incompatible avec la générosité.


rm_rabelais95 59M
131 posts
5/28/2006 8:02 am

Les mots ont toujours un sens profond, qui est extrêmement important. Quand une de mes compagnes me disait : "je me considère comme ta femme", et que je lui répondais "non, je veux que tu sois ma compagne", c'est deux concepts absolument différents qui se confrontaient. Elle se sentait dévalorisée, alors que pour moi c'était tout l'inverse.. Cette guerre de mots a fini par une rupture. Pour moi TA FEMME signifiait une bobonne soumise alors qu'elle y voyait l'aboutissement de son amour, et pour elle COMPAGNE signifiait maîtresse, alors que j'y voyais celle qui à mon côté, parfaitement égale à moi, comme une combattante ou une résistante, serait capable de reprendre le fusil si je venais à être blessé dans le combat de la vie...
La compensation est différente de la rentabilité dans l'intention qui préside à la rentabilité. Le but, c'est d'abord de "gagner" plus que l'investissement de départ. Une "aventurière" ou "croqueuse de diamant" fait un bon investissement en épousant un milliardaire... Mère Thérésa est ré(compensée) de sa générosité par le sourire d'un enfant.. L'amour et le soutien que tu portes à l'homme que tu aimes DOIT être compensé par l'attention qu'il te porte, par des fleurs, par un bijou, par un voyage, par des mots, par une nuit d'amour... Tu ne "rentabilise" pas ton amour... tes actes sont seulement "compensés".. S'ils ne l'étaient pas, et c'est ce qui semble etre arrivé à cette jeune femme, elle se sent dépossédée d'elle-même, "vidée" de sa substance... C'est comme une balance virtuelle. Le jour où ça penche trop d'un côté, il y a rupture.


rm_elle1962 56F
2066 posts
6/1/2006 5:15 pm

Vu comme ça, je suis d'accord avec toi.
Parlons de compensation, alors. De toute façon, je préfère parler de réciprocité, c'eest plutôt cela que je cherche.


rm_chrisaline 56F
582 posts
6/1/2006 10:27 pm

La réciprocité est à mon avis synomime de compensation.


rm_elle1962 56F
2066 posts
6/4/2006 2:38 am

Oui, Chrisaline, je suis entièrement d'accord avec toi.


Become a member to create a blog