L  

rm_bigoud111 52M
13 posts
5/15/2006 1:50 pm

Last Read:
6/6/2006 4:15 pm

L

Les initiés comprendront ce dont je vais vous narrer mais avec un peu d’imagination tous les autres aussi pourront rêver de ce doux délice que beaucoup aujourd’hui considère comme un interdit car tout est mis en œuvre pour nous culpabiliser de goutter à ce qui est défendu.
Certains aiment les légères, d’autres adorent les épaisses, les chargées, les grasses…Au toucher la texture est différente le froissement des plis plus ou moins harmonieux à l’oreille. Ma préférence va vers celles qui sont les plus douces au contact, celles sur qui les doigts vont glisser comme une caresse, celles qui vont continuer à se consumer seules jusqu’au bout sans avoir besoin d’être enflammées à nouveau.
Vient ensuite le contenu dont l’arôme ne doit pas être trop puissant ni trop âpre juste un peu. Il doit être léger et très fin comme celui qui s’émiette quand on le froisse entre le pouce l’index et le majeur. Il faut en prendre quelques pincées et en répartir sur toute la longueur_ ni trop ni trop peu question de dosage
Ensuite, c’est comme un bateau sur la mer qui navigue entre les vagues jusqu’à trouver la bonne direction pour ne plus taper dans les vagues. Tout se met en place, s’égalise, se prépare. Il faut sentir les points durs et les adoucir délicatement avec le bout de l’index et si c’est trop souple recharger avec quelques brins.
Quand tout est à sa place vient le moment le plus difficile, on peut refermer sans perdre les qualités de la préparation en étirant souplement tout en conservant le bord parfaitement à l’intérieur et venir l’intercaler du coté qu’il faut humecter légèrement du bout de la langue sur toute la surface gommée dont on doit ressentir le gout. Les deux pouces peuvent achever l’œuvre en plaquant le coté encollé sur le coté sec avec habileté en partant du milieu et en allant vers chaque extrémité.
Encore une dernière caresse entre les doigts de chaque main pour savourer avant de tout laisser partir en rond vers le ciel avec extase après chaque inspiration.
Chaque fois que je recommence ces gestes un rêve me vient à l’esprit. le papier se métamorphose et c’est une peau soyeuse qui le remplace aussi agréable au toucher, aussi parfumée, avec un goût légèrement salé, la peau d’un corps frissonnant au contact d’une main devenant de plus en plus hardie….

A bientôt


BulldeSoie 107M

5/18/2006 11:34 am

Je pense que l'artiste n'est pas sur le point d'arrêter de fumer ?
Ca me rappelle une chanson d'Highelin.
Joli texte.


rm_bigoud111 52M
21 posts
5/25/2006 1:42 pm

Non malheureusement pour arreter c'est dur le mental ne suivrait pas.pour Higelin c'est possible mais je ne vois pas pourtant je suis un fan depuis toujours...Tom Bombalidom me ditroyez-vous...?
Tom Bombalidom me dit:Je m'en fout...!!


Become a member to create a blog