Humeur curieuse  

rm_bibendum56 61M
8 posts
7/7/2006 10:58 am
Humeur curieuse


Je m'étais abstenu d'écrire ce post qui devait suivre le premier sur l'humeur mais en vain: quand une idée vous glande tellement,elle ne vous lachera que si vous l'accouchez.
Humeur curieuse fait appel aux humeurs aqueuse et vitrée, milieux transparents de l'oeil grace auxquels nous pouvons voir, regarder, contempler, apprécier:c'est là une fonction sensitive qui nous met en rapport avec notre environnement direct.
Mais, cette humeur curieuse dont je veux parler est celle qui vous épie, vous espionne dans votre intimité sans jamais vous lacher. Harcèlement à distance; inconnu et méconnu de la victime qui loin de s'en douter, jouit de ses moments de liberté à l'abri des regards, hélas!non. Elle est la proie du voyeur, cet ètre impudique et sans vertus, qui de sa fenètre telle un prédateur à l'affut attende votre apparition:
votre appartement se trouve juste en face; légèrement en bas ou plus haut mais qui lui donne un champ de vision appréciable pour vous voir, il guette votre moindre geste, le plus menu des mouvements pour se déshabiller le soir ou se revétir le matin. Ses yeux n'arrètent pas d'aller dans toutes les directions au fil de vos déplacements; un véritable ballet que joues ses billes,elles sortent, elles rentrent,elles s'écartent puis se rejoignent,loin d'égaler le snooker et sans la queue alors que la sienne ne cesse de gonfler comme une baudruche et qu'il souhaite encore davantage à n'en plus pouvoir. Ses neurones en trés forte activité s'amassent, se ramassent, s'emmèlent, se brouillent en imagination.Il s'interroge, il se répond, il espère et désespère, tout en sueur et fatigué d'attendre ce qu'il ne voit pas: le voyeur s'éloigne de la vitre mais revient aussitot se disant que peut ètre elle allumera sa veilleuse par discrétion pour que je puisse encore la voir une dernière fois ;hélas!!!!!!!Le rideau est tiré et puis la suite sera pour demain un jour de toture cérébrale et physique qui ébranlera son mental pour un paysage qu'il ne verra jamais.
---------------------------------------------
curious mood

I had abstained from writing this post which was to follow the first on mood but unnecessarily : when an idea works you so much, it releases you only if you are confined it.
Curious mood calls upon the humours aqueous and glazed, transparent mediums of the eye thanks to which we can see, to look at, contemplate, appreciate: it is there a sensitive function which puts to us in connection with our direct environment. But, this curious mood of which I want to speak is that which you spy in your intimacy without never releasing you. Remote harassing; unknown and ignored victim which far from suspecting it, enjoys its moments of freedom to the shelter of the glances, but! not. It is the prey of the Peeping Tom, this being impudic and without virtues, which of its fenètre a such predator with the mounting awaits your appearance: your apartment is just opposite; slightly in bottom or higher but which gives him an appreciable field of vision to see you, it your least gesture watches for, most finely of the movements to strip themselves the evening or to wear themselves the morning. Its eyes do not stopped an outward journey in all the directions with the wire of your displacements; a true ballet that cheeks its balls, they leave, they return, they deviate then meet, far from equalizing the snooker and without the tail whereas his does not cease inflating like a goldbeater's skin and that it still more wishes to be able moreover it. Its neurons in intense and strong activity pile up, collect, are scrambled in imagination. It is questioned, it is answered, it hopes and despairs, all in sweat and tired to await what it does not see: the Peeping Tom moves away from the pane but returns at once thinking that it can be will light its night light by discretion so that I can still see it last once; but no!!!!!!! The curtain is drawn and then the continuation will be for tomorrow one day of cerebral toture and physics which will shake its mental for a landscape that it will never see.

Become a member to create a blog