Gustav KLIMT  

patrick_lorraine 57M
155 posts
5/26/2006 12:45 am

Last Read:
5/26/2006 12:46 am

Gustav KLIMT

1862 : Gustav Klimt est né le 12 juillet 1862 à Baumgarten (banlieue de Vienne, Autriche).
Il est le deuxième d'une famille de sept enfants.
Son père, Ernest Klimt est un modeste orfèvre ciseleur et sa mère, Anna Finster est chanteuse lyrique.

1876 : Il entre à l'Ecole des arts et métiers du musée d'art et d'industrie de Vienne jusqu'en 1883.
Il suit les cours de peinture du professeur Laufberger.

1877 : Afin de gagner sa vie, il réalise des portraits d'après photographie

1882 : En collaboration avec les architectes Fellner et Helmer, il travaille à des projets de théâtre.

1883 : A la fin des études, il fonde avec son frère Ernst et Frantz Matsch,
la Künstlerkompanie (Compagnie des artistes).
Ils réalisent ensemble de nombreuses oeuvres, dont les fresques pour des salles de théâtre.

1885 : Le groupe exécute la décoration de la villa Hermès et du théâtre national de Fiume

1886 : le style de Gustav Klimt se différencie peu à peu

1888 : Il est décoré de la « croix d'or du Mérite artistique» à l'achèvement des peintures murales
du théâtre "Burgtheater".

1889 : Klimt entreprend des voyages à travers toute l'Europe

1890 : Klimt remporte le Prix de l'empereur pour sa gouache "Salle de l'ancien Burgtheater".
Il Commence à travailler aux peintures de l'escalier du Kunsthistorisches Museum.

1891 : il est chargé des esquisses pour la décoration du grand amphithéâtre de Vienne : "l'Aula Magna".

1892 : Son frère Ernst décède, puis son père. Klimt dissout l'association. Klimt devient alors,
le tuteur de sa nièce. Il entretient des relations d'amitié avec la veuve de son frère, Helene Flöge.
Il prend pour compagne Emilie, sœur de cette dernière. Emilie Flöge qui tient une maison de couture,
restera avec l'artiste jusqu'à la fin de sa vie. Il ne réalisera pourtant qu'un unique portrait de celle-ci.
Le peintre traverse une véritable crise à propos de son art. Bien que ses oeuvres connaissent un grand succès,
Klimt a le sentiment que sa manière de peindre est trop ancrée dans l'ancienne tradition.


1894 : Il partage avec Frantz Matsch, la commande de décoration du plafond de la salle des fêtes de
l'Université de Vienne.
On lui confie l'exécution de "La Philosophie", "La Médecine" et "La Jurisprudence".

1895 : Lors d'une exposition à Vienne, il découvre les oeuvres de Liebermann, de Félicien Rops,
de Klinger, Böcklin et Rodin.
C'est le début de sa période symboliste.

1897 : Klimt est dans une période très productive.
Il crée de nombreux tableaux et près de 4000 dessins.

La bourgeoisie conservatrice de Vienne considèrent Klimt comme un pornographe car ses oeuvres
représentent principalement un érotisme ainsi qu'une la fragilité du corps humain.

Il participe avec Koloman Moser, Otto Wagner, en étant élu premier président,
à la fondation de l'Union des Artistes Figuratifs, dont sera issu le groupe " Sécession",
avec dix neufs autres artistes de la Küntlerhaus de Vienne.
Ce groupe proteste contre l'historicisme académique dominant en se séparant officiellement de la
« Künstlerhaus » (Maison des artistes), Klimt en restera premier président jusqu'en 1899.
Avec certains de ses amis dont Moser, Joseph M.Olbrich et Carl Moll,
il crée le journal "Ver Sacrum" (Printemps Sacré) comme moyen d'expression de ce mouvement.
Chaque page est une oeuvre d'art en elle-même.

1898 : Il peint le célèbre tableau "Pallas Athénée" qui sera l'affiche de la première exposition de la "Sécession"
en 1898. Celui-ci est le symbole la rupture de l'artiste par rapport à l'art officiel.

1898 : klimt peint ses premiers paysages.

1900 : "La Philosophie" est exposée pendant la 7ème exposition de la Sécession

1902 : Une rencontre a lieu à Vienne, avec le sculpteur Rodin.
Klimt présente une fresque en sept panneaux représentant la Neuvième Symphonie de Beethoven
lors de la quatorzième exposition de la "Sécession ".
Ils sont le décor pour un monument en mémoire du musicien dont la réalisation incombe à l'architecte Josef Hoffmann. Malgrès les encouragements de Gustav Mahler, l'oeuvre est aussitot attaqué par de critiques violentes et moralisatrices.

1905 : Klimt renonce à voir ses peintures décorer l'Aula Magna suite à la critique violente de la presse.
Celle-ci accuse l'artiste d'outrager l'enseignement et de pervertir la jeunesse.
Il rachète au ministère les panneaux représentant "La Philosophie", "La Médecine", "La Jurisprudence",
objets du scandale.
Le groupe Klimt abondonne l'artiste d'un bloc, créant une rupture au sein de la Sécession.
Klimt garde son atelier à Vienne mais se tourne de de plus en plus vers l'Allemagne.

1908 : Klimt quitte la "Sécession" avec plusieurs de ses amis.
Il veut se consacrer à la peinture de paysages mais aussi à des scènes allégoriques très ornementées,
stylisées, aux couleurs vives, proche du pointillisme de Seurat, de Van Gogh ou de Bonnard.
1909 : Klimt fait des voyages à Paris et à Munich

1910 : L'artiste participe à la Biennale de Venise. Le succès et la notoriété sont au rendez-vous
comme avant la période de l'Aula Magna.

1914 : Des critiques issues des théories expressionnistes commencent à apparaître à propos de l'oeuvre de Klimt


1916 : Le peintre expose avec les artistes peintres Schiele et Kokoschka

1917 : Klimt fait un voyage en Roumanie. On peut déceler l'influence de ce voyage dans "L'Epousée" et "Le Berceau"

1918 Le 6 février de cette année, Klimt meurt à la suite d'une attaque d'apoplexie à Vienne.
Egon Schiele fait le portrait de Klimt sur son lit de mort.
Malgrès Les critiques des conservateurs et les scandales déclenchés par ses oeuvres
pendant plus d'une dizaine d'années, cela n'empêche pas l'oeuvre de Klimt d'être une référence majeure de l'histoire de la peinture.


Become a member to create a blog