Je n'arrive pas  

rm_douce_marie 32F
1631 posts
6/1/2006 1:52 pm

Last Read:
7/10/2006 10:44 am

Je n'arrive pas


On dit souvent telle mère telle fille. Pourtant, je ne peux pas vraiment dire que chez moi, cela se passe comme ça. Ma mère et moi, nous sommes diffèrentes l’une de l’autre.

D’abord, elle est plus jolie que moi. Elle a entres autres de superbes yeux bleux-gris que malheureusement je n’ai pas hérité. Je n'ai reçu d’elle que ses seins, plutôt petits pour tout vous dire. Et son nez, un peu retroussé.

Ensuite, elle est aussi extravertie que moi je suis introvertie. Elle est bavarde, a toujours plein de choses à raconter, c’est vraiment incroyable. Elle est aussi très à l’aise en société. Sure d’elle. Tout l’inverse de moi qui rougis pour un rien.

Enfin, question garçons, on ne peut pas dire que l’on a les mêmes goûts. C’est le moins que l’on puisse dire. Prenez par exemple son copain. Ce n’est pas du tout mon style. Je le trouve prétentieux, il sait tout, il a tout vu. C’est le plus beau, le plus intelligent. Toujours prêt à vous faire la morale. La première fois que je l’ai vu, c’était pour les 40 ans de ma mère il y a trois ans. Au début de la soirée, je ne savais pas qu’ils sortaient ensemble. Mais déjà, je l’avais catalogué. Alors, vous pensez, quelle fut ma déception quand je l’ai vu danser avec ma mère. Car là, il n’y avait plus de doute possible sur la nature de leur relation.
Je dois reconnaître que lorsque j’étais petite et que ma mère venait me voir avec un homme, j’étais extrêmement jalouse. Je faisais la gueule C’était mon complexe d’œdipe. A ma façon. A l’envers quoi. Et quelque part, il perdure. Passons. Car, vous me direz que le principal, c’est qu’il rende ma mère heureuse. Vous avez certainement raison, mais quand même …

Je ne sais pas pourquoi je vous raconte tout cela. Ce n’est pas très intéressant. C’est mon business à moi comme disent les gens importants. Mais il est trois heures du matin et je n’arrive pas à dormir. En me tournant, en me retournant dans mon lit, j’ai pensé fort à elle. Puis je me suis levée, et me suis mise à écrire ce post. Sans aucune raison. Vous me pardonnerez de l’avoir fait. Ou mieux vous ne le lirai pas. Je l’espère en tout cas. Car, je pense que demain j’aurais honte de l’avoir écrit. Trop intime. Insignifiant. Ridicule de parler de sa mère à 22 ans. Mais je n’ai pas vu le temps passé. Je suis encore comme une enfant Dans ma façon d’être, de penser, de me comporter. Dans mes émotions aussi. Même les personnes de mon age me semblent plus âgées. Je vous jure que c’est vrai.

Allez finies les confidences. Le temps m'a jouée de mauvais tours. Je vous laisse et retourne au lit.

Bonne nuit.

Marie

brunemignonne 53F
7887 posts
6/1/2006 10:16 pm

Ce n'est pas facile à vivre pour une mère,la jalousie de ses enfants...
Sacrifier sa vie de femme...pour des enfants qui eux aussi quitteront un jour "égoïstement" le nid...
Certaines le vivent véritablement comme une souffrance..

Dans les émotions Marie nous sommes tous des enfants....


rm_rabelais95 59M
131 posts
6/2/2006 12:49 am

Ton conflit avec ta mère est quelque chose de naturel et de normal. J'ai eu le même avec mon père... qui a duré jusqu'à ce qu'il meure. Trop grand, trop fort, trop étouffant.. Pour exister il faut parfois savoir s'opposer. Pour ne pas sombrer dans le néant (la dépression). Et c'est au père ou à la mère de comprendre et de ne pas juger négativement cette attitude conflictuelle. Dire à ses enfants qu'on les aime est la seule réponse possible (te l'as-t-elle dit ?) . Tu trouveras probablement ta plénitude le jour où tu deviendra mère toi aussi, ou que tu auras réussi quelque chose qui la surprendra. Quant à la plus grande beauté de ta mère... laisse moi en douter. Tes petits seins et ta chute de rein me (nous) font frémir de désir.


BulldeSoie 107M

6/2/2006 1:03 am

En fait, pour ma propre expérience et celles que je vois autour de moi, 22 ans, ce n'est pas vieux et pas un âge avancé pour ne plus être occupé, préoccupé, pour définir, s'interroger sur ses rapports avec ses parents ou d'ailleurs seulement sa mère. Et ce n'est pas vieux non plus pour en souffrir le cas échéant. J'ai l'impression que le début de la vingtaine, ce n'est plus, ni l'enfance, ni l'adolescence, mais le processus par lequel on détermine sa propre vie en ayant coupé le cordon ombilical est toujours en cours. Plein de questions en suspens le restent ou surgissent. Et je crois que, souvent, ça reste vrai en partie au cour des quelques décennies qui suivent, même adulte, parfois même lorsqu'on est parent à son tour. (La seule différence, avec le temps, c'est de parvenir peut-être à mieux comprendre, apprécier ou relativiser les choix de nos parents, qu'ils aient été un succès ou un échec, "bon" ou "mauvais" ) .

Alors "ridicule de parler de sa mère à 22 ans" ? Je ne crois pas, en tout cas certainement pas plus que de le taire. Et puis certainement pas non plus si c'est parfois avec elle que tu en parles, ce qui n'est jamais facile à réussir. En tout cas, moi ça n'a pas été à 22 mais quelques années après. J'espère ne pas avoir été ridicule.

Bonne fin de nuit.


rm_douce_marie 32F
939 posts
6/2/2006 10:25 am

Mais brune, faut-il blamer les enfants qui sont jaloux ? La jalousie n'est pas aussi une preuve d'amour ? Mais je ne pense pas non plus qu'une femme doit tout sacrifier pour ses enfants. Ma mère ne l'a pas fait (je suis fille unique et n'ai pas été elevée par elle). ELle a eu raison de le faire, c'est sa vie, son choix. Le principal, c'est qu'elle soit épanouie.
Bises

A plus

Marie


rm_tigrrrrou 36M
55 posts
6/2/2006 12:04 pm

Ma philosophie étant de ne pas redire ce que quelqu'un a dit (et certainement mieux dit) avant moi, je vais me contenter de confirmer les propos de BulldeSoie, ce qu'il est d'autant plus facile à faire que mes 22 ans ne sont pas trés éloignés.

Je vais aussi confirmer les propos de Rabelais, ce que tu nous a laissé entrevoir de ta féminité me fait aussi frémir de désir.
De plus, n'ait pas honte de ta timidité, je trouve qu'une femme qui rougit est irrésistible.

Repose toi bien.

http://AdultFriendFinder.com/blog/tigrrrrou


rm_douce_marie 32F
939 posts
6/3/2006 8:39 am

Rabelais, J'aime bien ce que tu écris. mais je n'appele pas ça un conflit. Tout au plus une constatation. Comme je l'ai dit, chaqu'un mene sa vie. Et puis je pense qu'il n'y a pas forcement besoin de dire à quelqu'un "je t'aime" pour l'aimer. Quand on se voit, c'est en terrain neutre !
Sinon, si elle est plus jolie que moi. Je t'assure. Mais au moins sur ce point, je ne suis pas jalouse.


tomtom444478 40M
20 posts
6/3/2006 11:18 am

salut Marie...tres jolie femme du monde...
et oui, tu as raison d'y penser d'en parler , de chercher a comprendre pour faire aller ...mieux...
c comme ça que je vois ma vie, panser mes plaies pour meiux vivre.

j'aqi vaincu ma timidité car je voulais vivre ! car j'avais des choses a dire , contrairement ( parfois) a d'autres , qui pourtant ne se genent pas pour causer ...

tout va bien Marie.
hey Marie, je t'ai deja dit que je suis un protecteur... tu veux un coup de main?
enormes bisous doux
Tom


brunemignonne 53F
7887 posts
6/3/2006 11:52 am

Ah bien évidement non Marie qu'il ne faut pas les blâmer les enfants...je ne suis quand même pas si radicale que ça!!!!!
J'ai une amie qui a beaucoup souffert ..qui a quitté son "amour" parceque ce n'était pas vivable pour elle...je parlais un peu pour elle

La jalousie une preuve d'amour?....je ne sais pas en fait,je n'ai pas un tempérament de femme jalouse...mais je pense qu'un homme trop jaloux m'étoufferait.Je n'arriverai pas à comprendre pourquoi il a un tel manque de confiance en moi!


brun117 56M
1 post
6/4/2006 4:29 am

Je viens de vous lire, j'avoue que ca se lit comme un livre de nouvelles, on a le sentiment que vous avez un besoin d'extérioriser vos sentiments. Rapport aux parents, j'avoue n'avoir eu aucun probleme de cet ordre, A 15 ans je n'était plus chez mes parents et et ils étaient extremenent pudique.


rm_gars514 38M

6/4/2006 8:19 am

Il paraît en effet que les relations mères filles sont spéciales et peuvent parfois être difficiles. Surtout au moment où tu te construis ta vie d'adulte je pense. Personnellement j'ai été partagé à un moment donné entre les attentes de mes parents et ce que j'avais envie de faire. Tu finis par te construire tes propres valeurs, qui ne sont jamais totalement éloignées de l'éducation de tes parents. Mais tu vis ta propre vie, d'abord pour toi. Maintenant je vois mes parents comme des personnes que je respecte et auprès de qui je peux toujours aller prendre des conseils. Mais ils vivent leur vie et moi la mienne.


rm_rabelais95 59M
131 posts
6/5/2006 9:39 am

Chère Douce Marie, un conflit peut se dérouler en toi-même : entre ton amour naturel pour ta mère (c'est plus fort que toi: il y a quelque chose d'elle en moi et je ne peux m'empêcher de l'aimer) et ton rejet ou ta déception. Je peux te dire que personnellemnt je ne serais pas loin de hair mes parents si ils ne m'avaient pas éduqué eux-mêmes. Et ce serait normal. Inversement, il doit y avoir normalement un sentiment de culpabilité chez ta mère... Mais quoiqu'il en soit, il faudrait que vous en parliez toutes les deux un jour. Dire qu'on aime son père, sa mère, son fils, sa fille me semble la meilleure thérapie possible. Il faut DIRE les choses. Y compris à l'homme ou la femme qu'on aime. Quand vous entendrez le soupir de soulagement que pousse votre gosse quand vous lui direz que vous l'aimez, vous comprendrez le poids fantastique d'un simple mot. Le tout est de ne pas faire ce que les Américains appellent le "double bind", qui est une façon de mettre l'autre dans une situation paradoxale en jouant sur l'attachement. Ou de dire blanc tout en montrant noir.
J'en connaissais une comme ça qui me disait : "si tu m'aimes, tu devrais accepter que je te trompes!... "
Heureusement que c'était pas ma mère !! Car une mère aussi peut "tromper" ses enfants...


rm_VOLCANIA17 55M
1350 posts
6/5/2006 5:11 pm

J'aime bien t'imaginer ambivalente, naïve et rouée, jeune et mûre, femme et enfant, extra et intro, vertie, joueuse et sérieuse, menteuse et sincère. Je pense que ces femmes sont en toi.

Pour ça, j'aime ces mots murmurés, spontanés et réfléchis, depuis longtemps déja, qui me font te connaître peu à peu, dans ta vérité.

Douce nuit. L'Ange veille.


rm_rabelais95 59M
131 posts
6/6/2006 12:50 am

Autre chose: ton bonheur est plus important que celui de ta mère. Et essaye de réfléchir à ton rapport aux hommes à la lumière de ta déception ou de ta rivalité avec elle... C'est important d'être clair avec soi et de pas être agit uniquement (on l'est toujours un peu) par les autres, par ses conflits internes ou ses pulsions psychologiques... Cela peut par exemple expliquer des attitudes d'échec à répétition, ou des tendances masochistes etc...
Je parle là très théoriquement. Il se peut que cela ne corresponde pas à ta situation.Mais j'ai eu personnellement à faire l'analyse de ces attitudes répétitives d'échec.. qui étaient en rapport direct avec ma relation au Père.
Allez, je t'embrasse tendrement.


rm_VOLCANIA17 55M
1350 posts
6/6/2006 7:23 am

Commentaire à supprimer....

Bon, tu seras des nôtres le 23?

Allez, viens. Comme tu es. S'il te plaît?


rm_framb37 49F
1165 posts
6/7/2006 7:28 am

je n'ai rien à voir avec ma mère, aussi brune que je suis blonde, aussi calme que j'ai le tempéremment volcanique, aussi sérieuse que je ne le suis pas, aussi fermée que je suis bavarde, aussi elle que je suis moi, tout simplement.
Je l'ai haï à l'adolescence, et la seule chose qui m'a fait me rapprocher d'elle c'est la perte de mon premier fils, perdre un enfant pour retrouver sa mère, étrange, non ?
bisous à toi Marie


rm_VOLCANIA17 55M
1350 posts
6/7/2006 9:54 am

Bon, c'est malin, du coup, je n'arrive plus à dormir.

De manière étonnante, il m'arrive à ces moments-là de penser à tes insomnies au-delà du murmure sourd de la ville au loin et du bruit des trains qui s'élancent dans la nuit. Et à Blaise Cendrars. Ne me demande pas pourquoi.

Oui, les enfants sont jaloux, et ils ont raison, et c'est bon. Ils sont exclusifs avec des parents qui ne le sont pas, du moins en apparence.

Ils sont au coeur du coeur, très loin au fond, à essayer de toucher l'âme et le coeur de leurs mômes, un peu maladroitement, à s'y retrouver et à s'y perdre.

Pantins maladroits, manchots patauds, retenus par les convenances et la peur de perdre le peu quils ont construit.

J'aime mes enfants intimement, du plus profond de mon être, j'aime leur côté animal, je sais que mes absences et mes silences sont parfois douloureux, parfois aussi le simple signe d'un être ensemble partagé et simple.

Je les ai entraîné à dire, à exprimer, à sortir, à choisir. Je sais q'ils vont partir et à chaque fois la terreur me reprend, parce que c'est si bon, si beau, si tendre. Pourtant, il le faut.

J'aime leur esprit libre, que j'essaie de rendre plus libre encore. j'aime leur générosité, leur appétit de l'autre, leur envie de voir, leur envie de vivre.

J'aime qu'ils aillent au bout d'eux-mêmes, de leurs talents, de leurs envies, de leurs rêves. Et j'essaie de leur donner les moyens nécessaires pour cela.

J'attends d'eux qu'il sme choquent, qu'ils me bouleversent, qu'il sm'obligent à regarder le monde autrement, qu'ils s'attellent à le changer eux à leur tour. Qu'ils tuent mon monde et qu'ils le reconstruisent. Ensemble.

Douce nuit.


ohoui63 55M

6/7/2006 10:14 am

promis douce marie, je ne l'ai pas lu! Néanmoins, tu as bien fait de l'écrire, et j'espère que tu as trouvé un doux sommeil


rm_douce_marie 32F
939 posts
6/8/2006 1:25 pm

Je ne suis pas sure Rabelaos que ton cas et le mien soient pareil. Je pense que pour être heureuse, il faut que les gens que vous aimez le soient aussi.
Je ne comprends pas trop pourquoi parfois les enfants et les parents se detestent. C'est trop compliqué pour moi. C'est plus simple je trouve de s'aimer. Un jour quand l'un ou l'autre disparaitra, on risque trop fort de le regretter. Mais bon, ce n'est qu'une parole d'enfant. Comme quoi, je ne dis pas que des conneries.


rm_roseetepine 59M/52F
7712 posts
6/9/2006 5:08 am

Rose écrit

Entre mère et fille il y a souvent les même conflits, j'en ai pour preuve la mienne, je suis bien plus vieille que toi mais il y a toujours un fossé entre ma mère et moi. J'ai l'impression en te laissant de me retrouver, timide , rougissant pour un rien, alors que j'ai une mère autoritaire, sûre d'elle, une rêveuse dit elle de moi.... Mais la vie t'apprendra à modérer, à voir les choses sous un autre angle, et a accepter, même sans approuver, mais accepter, c'est déjà beacoup, crois moi. Et quand tu seras mère toi même tu comprendras peut être alors les choix de ta mère.

Tu dis que ta mère est bien plus belle que toi, mais je pense que tu es mauvaise juge, je ne te connais pas physiquement mais je pense que tu as une beauté intérieure que rien ne pourra égaler. Continues d'être toi même et ne te diminues en te comparant à ta mère. Tu es TOI, une personne à part entière, et une personne qui je pense, en lisant tes écris, est formidable.

Bisous


rm_douce_marie 32F
939 posts
6/10/2006 5:58 am

C'est drôle mais en lisant les commentaires, j'ai l'impression que je me suis mal expliquée. je ne suis pas du tout en conflit avec ma mère. On s'aime bien toutes les deux. Dans ce post, Je voulais simplement dire que l'on était très diffèrentes, ce qui ne m'empêche pas d'être contentes quand on se voit, pas aussi souvent qu'on le voudrait à cause de son emploi du temps, aussi chargé que celui d'un premier ministre. Je crois en fait que j'ai une certaine admiration pour elle, ou alors une fascination au regerd de sa personnalité très éclatante. Dans mon blog, j'essaye juste, sans pretention, de parler de choses ou de personnes que j'aime, ou alors de sentiments, d'émotions que j'éprouve. Je les éprouve toujours de façon très intenses. Comme une enfant quoi.

J'ai remarqué que chez pas mal de personnes qui ont eu la gentillesse de laisser un commentaire, après avoir été en conflit avec leurs parents, quelque part, ils les ont retrouvé sur le tard. Et je trouve cela génial.

Enfin, au sujet des relations mères-filles, je vous signale le sublime film d'Almodovar Volver qui est sorti recemment. Je vous le conseille vivement

Bises.

Marie


rm_rabelais95 59M
131 posts
6/10/2006 9:20 am

Ce qui est assez atroce avec les enfants, c'est qu'ils aiment leurs parents quoi qu'ils fassent, ou presque... Les gamins d'Outreau, violés par leur mère et leur père trouvaient devant le juge une attitude de défense de leurs parents en faisant croire qu'après tout, c'était naturel, et que la moitié de la ville les avaient violés. Ce qui n'était qu'un moyen de relativiser l'horreur...et de trouver des excuses à leurs parents..
Mon père a toujours été un héros.Mais je n'étais pas en conflit avec lui : il avait toujours raison. Seulement, j'avais l'impression qu'il m'empêchait d'exister, comme un grand chêne dans une forêt fait le vide de vie autour de lui. Maintenant que j'ai des gars, j'évite de faire ce qu'il a fait, c'est à dire écraser sa famille...de faire de moi une figure de Commandeur... Au contraire, je leurs dit qu'un jour ils seront plus forts que moi, que leurs copines seront superbes parcequ'ils sont beaux, et que j'attends ce jour avec impatience..
Mais je ne vis pas non plus par procuration.
Quand tu dis, Douce Marie : "...Je dois reconnaître que lorsque j’étais petite et que ma mère venait me voir avec un homme, j’étais extrêmement jalouse. Je faisais la gueule C’était mon complexe d’œdipe. A ma façon. A l’envers quoi. Et quelque part, il perdure...."
J'entends bien ton amour pour ta mère.. Mais j'entends aussi : s'il n'y avait pas tous ces hommes, je l'aurais pour moi toute seule, et elle aurait alors plus d'attention à mon égard... (peut-être qu'elle m'aimerait ?)
Le fait d'avoir soi-même des enfants est un cap très important. Ma relation avec mes parents s'est transformée ce jour là. Je n'étais plus un enfant, mais un parent.


nounoudenfer 57F

6/16/2006 9:21 pm

douce marie, je n'ai pas de fille, j'ai 4fils que j'adore plus que ma vie, mais j'aurai aimé avoir une fille comme toi

des étoiles dans les yeux des rêves plein la tête l'espoir au coeur


rm_douce_marie 32F
939 posts
6/19/2006 1:32 pm

Merci nounou pour ce si gentil compliment qui me va droit au coeur. Je suis sure que tu es très fiere de tes fils. Même si il peut y avoir une plus grande complicité entre une mère et une fille. D'aimmeurs, lorsque j'aurai des enfants, je souhaite en premier avoir une fille.


nounoudenfer 57F

6/26/2006 11:11 pm

jke suis tres fiere d'eux ma douce et nous avons une superbe complicité. mais je reconnais que les rapports mere/fille sont differents.

des étoiles dans les yeux des rêves plein la tête l'espoir au coeur


rm_elle1962 56F
2066 posts
6/27/2006 8:20 pm

Les rapports mère/fille sont hyper déterminants pour l'enfant : ils peuvent être fortifiants ou destructeurs, mais ils ne sont jamais indifférents.


siouxgwada 39M
1 post
7/6/2006 12:29 pm

slt
mon avis est different la dessus.je vois moi ke t envie ta mere pour ca facon de vivre, tu fé une fixation alors ke tu pourrais l oublier et vivre.j irai plus loin en disant ke c comme si t enviè chacune de ces relations ( là cacher derriere la pte.)
ca semble pas facil a gerer. c t mon avis , la solution je la detient pas, mais je pense ke tu vois pas ta mere comme une mere ton regard sur elle est tres erotik je dirais.
kiss


Become a member to create a blog