...  

chowman82 55M
188 posts
3/21/2006 6:43 am

Last Read:
3/21/2006 5:33 pm

...



Toi et Moi n’avons toujours pas fait corps à corps

Le jeu torride qui suit jaillit de nos accords

Se connaissant peu, nos rêves d’Éros avons partagé

Héros de ces rêves, nous serons cette année...

Ce jeu d’amour simple, toutefois impliquant

Doit chacun son tour mener à plaisir mouillant

Offert intimement au regard de son alter

Sans qu’alter n’ait le possible de troubler cette affaire

Ni qu’il ait le droit, de s’autosatisfaire

Pas plus qu’il ne puisse de ses yeux impudiques

Baisser son regard vers la zone lubrique

Le jeu de leurs yeux les satisferont pleinement

Pendant qu’un des deux s’éfleurera fermement

Au jeu du tirage, le sort a décidé
Ce grattage, ma douce, tu dois débuter

D’un mouvement fluide, ta robe glisse sur l’air

Découvrant limpides, les fruits de tes terres

Lovée dans un club, au cuir bien lustré

Bassin en arrière, cuisses écartées

Lèvres entr’ouvertes pour notre première fois

Nos règles sont claires, regarder je n’ai droit

Tes yeux dans mes yeux ton visage s’empourpre

Un soupir timide de ta bouche exhale

Je devine ta main glisser vers ta pulpe

Ton épaule nue, bercée d’ondulations

Là tes yeux se ferment, ta nuque se relâche

Je vois qu’à ta langue humectant tes lèvres

Tu t’es dégotté quelque troublante scène

Lobe d’épaule tremblant, va-et-vient fervent

Respiration haletante, soupirs au firmament

J’entends le frottement de tes doigts sur ton sexe

Écoute le son cristallin de l’eau de tes lèvres

Perçois ton odeur, liqueur des liqueurs

Cyprine Oh cyprine livre-toi sur l’heure

Ton bras accélère, bouche grande ouverte

Un rythme infernal, mouvements plus profonds

Tu te mords les lèvres, palpitant à 100 à l’heure

Pointes des seins dressées, dures comme ma vigueur

Tes yeux grands ouverts, regard implorant

Langue agitée, bouche appelant la mienne

Cambrure de tes reins courbée vers le ciel

Ma tige trempée veut ouvrir ta fleur

Vibrations de ton ventre, la jouissance t’appelle

Des mots indécents tu hurles sans pudeur

Spasmes du bassin,

le cuir du club détrempé recueille en une flaque

la cascade jaillie de ton sexe

Doigts dans ta bouche, tu lèches leurs humeurs

Je ne souhaite qu’une chose, déguster tes saveurs

Du cuir à tes lèvres, remonter la piste de ta

Vulve provocante...

Enfin, ton orteil me désigne...

À moi de jouir.... !!

M2V.



rm_framb37 49F
1165 posts
3/21/2006 8:14 am

il fait chaud....


Become a member to create a blog