Comme la premi  

boubil
0 posts
5/13/2006 10:32 am
Comme la premi

Fin d'apres-midi, apres une longue promenade romantique, nous nous retrouvons dans la chambre, pour nous reposer un peu.
Nos regards se croisent, nos yeux ne se quittent plus.
Tu glisses sur le lit, te rapprochant de moi, alors que je viens a ta rencontre
Nos mains se cherchent, se trouvent.
J'entends ta respiration se faire plus rapide, la mienne aussi.
Mes levres se posent sur les tiennes. Je retrouve cette douce sensation que j'ai deja connu avec toi.
J'enfouis mon visage au creux de ton cou, et je te murmure "je t'aime"...
Nous nous embrassons. Mes mains redecouvrent ton corps. Elles glissent progressivement de ton dos a tes jolies seins. Apres de longues calineries, tu poses ta tete sur mon epaule. Mes bras t'entourent, tu murmures "je suis fatiguee" et je te regarde t'endormir.
Un peu plus tard, je te rejoins dans les bras de Morphee.

Le soleil s'est couche. C'est dans une semi-obscurite que j'ouvre les yeux. Sans dire un mot, je te reveille avec un long baiser. Je vais prendre une bonne douche. Lorsque je reviens, je devine a l'ambiance dans la piece que le marchand de sable attendra, cette nuit. Je m'installe tranquillement sur le lit et je plonge dans mes pensees comme si de rien n'etait.
Tu soupconnes une ruse et cela t'excites davantage. Tu me caresses, j'ai des frissons de plaisir. Plus le temps passe, plus ma respiration se fait haletante. Il faut dire que tes mains s'aventurent de plus en plus bas, et que tu finis par empoigne mon penis. Tu sembles hesitante, alors je pose ma main sur la tienne, quelle fantastique masturbation ! J'ai du mal a retenir mes gemissements de contentement. J'ai a la fois peur de la suite, et hate d'y etre. Tu leves les yeux vers moi, et nos bouches se retrouvent avec passion.
A mon tour, je laisse mes mains s'aventurer sur ton corps, caresser tes hanches, decouvrir tes fesses comme si c'etait la premiere fois. Je n'ose pas aller plus loin pour le moment. Mais tu t'en moques bien, tu sembles tellement interessee par mon sexe que tu detournes le visage pour me donner des baisers langoureux. Je m'apprete a reclamer tes levres lorsque je les sens se poser sur mon gland, je gemis sans aucune retenue. Tu sors alors ta langue pour le lecher.
Mes mains se crispent et je serre tres fort les draps... Je ne me controle plus. Tu fais glisser ta langue le long de ma verge, doucement, d'abord en descendant, puis en montant. Au bout d'un moment, c'en est trop pour moi. Peu habitue a ce genre de traitement si bon, je me sens defaillir lorsque mon orgasme nous surprend. Mon sexe laisse jaillir sa semence, quelques jets se repandent sur ma poitrine.
Tu t'allonges alors sur moi, et tu remontes doucement en rampant. Ton corps se frottant contre le mien. Tu te retrouves au-dessus de moi, et tu m'offres tes levres que j'accepte tant mon desir est intense. Nous nous embrassons tendrement. Pendant ce temps, mes mains se posent sur tes fesses. Je les caresse doucement avant de les empoigner. Mon sexe ramolli est pris en etau entre nos deux ventres. Je sens ta cuisse entre mes jambes. Tu bouges legerement le bassin, et je sais alors que ma cuisse est aussi entre tes jambes. Tu laisses l'excitation de ton sexe humide sur moi lorsque tu te frottes. Tu remues tes jambes, les mettant de part et d'autre des miennes. Puis, tu te releves doucement, t'agenouillant au-dessus de moi. La faible clarte de la piece me permet tout de meme de distinguer tes seins si ravissants, que je m'empresse de saisir. Tes mains glissent sur ton ventre en descendant rapidement, elles s'agitent de plus en plus. Le spectacle de tes doigts glissant entre tes levres intimes est tellement excitant que je durci rapidement.
Aussitot, je saisi un preservatif pose sur le meuble de la chambre et une de tes mains s'empressent de recouvrir mon sexe tendu. Tu frottes mon gland contre ton pubis. Je sens alors que ton sexe est vraiment mouille a souhait. Tu te souleves de moi, a la force des jambes. Je pose mes mains sur tes cuisses pour les caresser. Tu soupires en redescendant. Une des tes mains ouvre ton sexe comme les petales d'une fleur, l'autre me guide en toi. Je sens mon gland disparaitre dans ton antre. Tu respires bruyamment, mais poursuit cette extase penetration. C'est tellement extraordinaire que je gemis tout le temps que tu prends pour t'empaler sur moi. Une fois plantee sur mon pieu, tu gemis à ton tour. Tu restes la, sans bouger. Nous profitons tous deux du plaisir de la position. Impatient, je souhaiterai que tu bouges. Enfin, lorsque ton bassin commence a remuer d'avant en arriere, et de haut en bas, je me suis aux anges, comme au paradis. Mon sexe sort de toi, puis y retourne vite. C'est tellement bon de sentir ma verge dans ton vagin si chaud et humide, que je voudrais que cela dure encore et encore. Mais tes gemissements de plus en plus forts en disent longs sur ton etat. Et comme toi aussi, je prend un plaisir intense, je te laisse faire, guettant juste ta jouissance. Par moment, pour faire durer le plaisir, tu donnes un grand coup de reins. Et tu restes la, repoussant ton plaisir.
Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Tu remues de facon de plus en plus desordonnee. Je sens ton sexe presser le mien comme si c'etait une main. Tu cries de plaisir alors que j'explose en toi. Tu t'effrondres sur moi. Je te serre dans mes bras. Nous echangeons de nombreux baisers plein d'amour et de joie. Je remarque d'ailleurs que quelques larmes coulent sur ton charmant visage. Tu me murmures des mots doux avant de t'endormir. Avant de te rejoindre, je prononce ces quelques derniers mots "Que la nuit te soit douce, mon amour. Je t'aime !".
Et je pense quelques temps avant de fermer les yeux à mon tour. Nous n'aurons probablement plus jamais une nuit comme celle-ci. Je le sais bien. Mais peu m'importe apres tout, les quelques nuits, quelques jours que j'aurai passe avec toi... c'etait le Bonheur avec un grand B.


Cette histoire est fictive, c'est le fruit de mon imagination. C'etait juste pour vous faire decouvrir l'un de mes talents

PS : apparemment, les accents ne fonctionne pas. J'espere que la lecture sera neanmoins agreable pour vous.


Become a member to create a blog