Post qui n'a rien  

rm_VOLCANIA17 55M
1089 posts
8/31/2006 2:10 am

Last Read:
11/10/2009 8:47 am

Post qui n'a rien

Bon, c'est pas tout ça, mais maintenant que j'ai fini mon plaidoyer, quelle théorie sous-tend tout ça???

En fait...

En fait, c'est assez simple. Quand on y réfléchit bien, deux trucs apparaissent:

- toute chute violente d'un système entraîne l'émergence d'un autre système dont les fondations sont la violence.

- le système dans lequel nous vivons (nous c'est à dire les gras et joyeux citoyens de la sphère d'influence du capitalisme et des intérêts pétroliers, dit de démocratie ou de démocrature) est aujourd'hui difficilement identifiable et résumable à un pouvoir unique et clair mais bien plus à la mise en oeuvre d'un ensemble de règles communément admises, (psychosphère) conduisant à un état de fait.

Je m'explique (je sens qu'il y en a qui ont déja mal à la tête, Del, au radiateur, stp...):

Prenons un truc comme le droit à la propriété: il s'agit d'un truc communémment admis comme étant fondateur, pas remis en cause. Ce "droit" génère des comportements du type acquisition de biens immobiliers qui conditionnent la recherche d'un crédit qui conditionne à son tour le fait de vouloir à tout prix conserver un emploi quelques soient les conditions d'exercice de celui-ci.

L'état de fait en l'occurrence est que à peine entré dans la vie "active" (comme si nos étudiants n'étaient pas actifs??), on se doit de rembourser des banques pour payer des vendeurs. Capito?

Dans ce cadre, trouver un responsable à abattre pour changer le système est impossible puisque par notre comportement et l'acceptation de cette règle comme valide, nous devenons nous-mêmes le système. Difficile de s'abattre soi-même, sauf à changer les règles.

Autre exemple: vous connaissez (à force...) mon peu de goût pour les fonds de pension et autres joyeusetés, générant des comportements uniquement orientés profit au détriment de toute progression d'IDH (Indice de Développement Humain).

Cela dit, qui est à la tête de ces trucs: in fine, c'est ma veuve du Minnesota qui ets propriétaire, mais elle ne fait que toucher sa retraite.

Est-ce alors le patron de la boîte qui pollue et détruit? Lui ne fait qu'obéir aux ordres de l'analyste qui tous les vendredis après-midi lui demande des comptes sur les chiffres de la semaine (véridique, un copain est patron d'une multinationale de plus de 30 milliards d'euros, on se dit qu'il est puissant et au sommet de la pyramide et tous les vendredis, il doit rendre des comptes au petit analyste de son principal actionnaire...)

Est-ce le petit analyste, alors? Ben, non, parce que lui ne fait qu'obéir aux ordres et mettre en oeuvre un ensemble de règles communnément reconnues comme efficaces dans les écoles de commerce ou de management où il a usé ses fonds de culotte. (Vous le verrez sur la plage d'ailleurs tout sympa et vous taperez la belote avec lui sans problème...)

Est-ce Brune qui pressure ses fournisseurs qui pressurent à leur tour leurs petites mains tahïlandaises ou chinoise? Ben, faut pas déconner non plus quand même...

Bref, c'est le bordel puisqu'il n'y a pas de responsable infine.

Hitler et Saddam étaient bien pratiques en termes d'individualisation du mal mais c'est pas évident de trouver d'aussi faciles cibles à l'ire légitime du peuple dans nos sociétés modernes et complexes...

Bref, la révolution, c'est devenu plus compliqué qu'avant: difficile de trouver et de couper des têtes évidentes.

Du coup c'est le bordel, puisque le monde est devenu gouverné de plus en plus par un ensemble de règles sans pilote de ces règles, que le système, c'est nous et qu'on peut que difficilement se couper la tête soi-même. (même sur un site SM, ce n'est pas l'usage...).

Ca rejoint un truc dont vous avez peut-être entendu parler, qui s'appelle la théorie du Chhaos: en gros, lorsque un ensemble de règles évolue de manière indépendante, on ne peut prévoir le bordel qu'elles vont générer ni surtout son ampleur (c'est le coup du battement d'ailes du papillon en Dordogne qui crée une tempête tropicale à Hawaï).

Dès lors que notre monde est régi par un ensemble de règles établies "de toute éternité" sans gouvernail, la probabilité du désastre devient forte. (cf le réchauffement climatique)

Alors, on est coincé? Ben, non, pas tout à fait, vous le savez déja. Mais je me fais un autre post pour les réponses...


brunemignonne 53F
7887 posts
9/1/2006 3:03 am

T'as raison...faut pas déconner non plus!! Je ne suis responsable de rien moi!


rm_VOLCANIA17 55M
1350 posts
9/1/2006 7:08 am

Ben si, de toi... Et de tes écrits... Et du plaisir que tu nous apportes..

C'est quand même pas rien, non?


Become a member to create a blog