Amours musicales - Attente 3...  

rm_VOLCANIA17 55M
1089 posts
4/5/2006 3:44 am

Last Read:
11/10/2009 7:24 am

Amours musicales - Attente 3...

Pendant cette période de découverte, il y a un lieu que nous affectionnons particulièrement: rendez-vous devant la statue d'Henri IV sur le Pont Neuf, re-découverte dans les rotondes du Pont, serrés face au vent et à la Seine, ses cheveux dans mes yeux, ses mains sur mon corps, explorant fouillant carressant.

Nous fredonnons doucement les airs de la Messe en Ut que nous chantons à l'époque. Mozart nous emméne loin de la ville. Sa peau a la senteur des blés murs.

Après, nous descendons sur le quai, tout au bout. Il y a un banc où quelques années plus tôt j'avais fini la fête de la musique avec des allumés croisés dans la rue. Djembé et sax résonnent encore dans mes souvenirs.

Je sors champagne et bougies, une nappe blanche sous l'oeil amusé de l'occupant de ces lieux, un clochard à la large barbe poivre et sel, installé comme un souverain sur cette extrémité de la ville.

Nous sommes seuls, isolés, souverains. Les bateaux passent, illuminant la scène. Elle est sur mes genoux, frottant sans cesse sa peau que je dénude peu à peu contre mes vêtements. Son manteau recouvre la crudité de ses nudités qui se rencontrent.

Je prends sa tête entre les mains et plonge mon regard dans ce désir à l'état brut. Les bouches s'écrasent, à se faire mal. J'aurai très mal aux lèvres tout le temps de nos amours.

Son désir est violent, douloureux. Inassouvi, inachevé. Ma main est en elle, tout le temps, trempée. Dehors et dedans se confondent et nos odeurs se mélangent. Je me sens vivre comme jamais, le plaisir emporté par le vent qui souffle
sur la Seine et qui le dissémine dans le coeur et dans les peaux des femmes et hommes attirés par la douceur de ce soir d'été.

Cent fois nous sommes revenus en ce lieu, cent fois la magie s'est reproduite, cent fois nous avons défailli de bonheur et d'inachévement.

A la rentrée, elle se met en recherche d'un appartement. 6ème étage dans un immeuble bourgeois du XVème arrondissement. Je monte là-haut comme on monte au ciel...


rm_framb37 49F
1165 posts
4/5/2006 6:14 am

La passion est cette forme de l'amour qui refuse l'immédiat, fuit le prochain, veut la distance et l'invente au besoin, pour mieux se ressentir et s'exalter.
Denis de Rougemont

J'aime beaucoup ton histoire.
le goût de l'inachevé...pour mieux y revenir...
bisous
françoise


brunemignonne 53F
7887 posts
4/5/2006 9:46 am

Nous avons tous eux un amour dans notre vie...un amour qui laisse un goût d'inachevé comme dis framb....celui que nous aimerions revivre...celui après lequel on cours désespérement...à moins que je ne me trompe


rm_VOLCANIA17 55M
1350 posts
4/6/2006 9:48 am

Ben, en fait, c'est pas faux mais ce n'est pas elle qui a marqué le plus...

Là, on est vraiment dans la découverte, l'envolée, l'exploration. La première fois (comme je le raconterai plus tard) que je vis un amour physique sans limites. Et sans issue.

Sans amour, dans le sens romantique du terme. Mais vraiment complice, deux êtres humains.

C'est vrai que je n'ai pas oublié, habitué à vivre jusqu'au bout les moments forts, sans retenue, sans barrière, quelque soit le prix ou le risque.

Mais c'est vrai aussi que je n'oublie jamais les personnes que j'ai aimées. C'est même pire, j'aime pour toujours quand j'aime une fois. Je suis très fidèle. Plusieurs fois. C'est tout.

Si ces écrits continuent de susciter toujours autant de lecture, je raconterai les autres aussi. Qui toutes ont été liées à une musique. A un rythme. A un rêve.

Mais je ne veux pas vous fatiguer non plus. (Peut-être qu'un retour aux images de tête de femmes sous orgasme pourrait être une bonne récréation? mais je m'étais fixé le nombre 12 comme limite, va savoir pourquoi)


Become a member to create a blog