En rendant visite  

Longueuil_M_35 47M
2 posts
8/27/2006 10:55 am

Last Read:
8/27/2006 12:47 pm

En rendant visite


mon arrivé je suis surpris, alors qu'elle m'ouvre la porte elle n'est pas seule. Nous sommes amis depuis quelques années déjà, c'est une amie formidable et très sociale.

J'arrivais en vélo depuis la piste cyclable, il faisait très beau et chaud cette journée là, évidemment j'avais fait 25 km de vélo pour m'y rendre.

Mon chandail avait quelque peu eu chaud. Je vois bien cette nouvelle femme que je ne connais pas, bien entendu je suppose que c'est une copine de mon amie.

Je vois bien que cette étrangère me regarde déjà, mais là je ne m'étais pas préparé à faire une nouvelle rencontre, mais bon. Elle s'avance un peu pour m'accueillir aussi, ma copine me la présente comme étant sa nouvelle coloc. On peu surpris mais connaissans bien mon amie et son intérêt sociale, je suis plus ou moins surpris.

Cependant la petite coloc, me regarde des pieds, les mollets mes cuisses et pose un regard discret sur mon membre, je l'aperçois mais merde j'arrive de vélo c'est pas le meilleur moment, je sens probablement l'homme un peu plus, peut-être une odeur aphrodisiaque je n'en sais rien après tout. Elle poursuit rapidement son chemin et me regarde un peu de face.

Bien entendu elle s'approche pour m'embrasser sur chaque joue, de nature Dominant je reprend un peu la situation en main et lui retourne la collade et la fixe un peu dans les yeux, elle baisse le regard ce qui me plaît bien sûr.

Bien sûr nous passons à la cuisine ma copine me prépare le café en sirrotant une tite bière. Je lui demande de l'eau bien sûr en attendant le café, ma copine est une femme qui aime bien prendre soin de moi.

La coloc nous suit évidemment et s'installe à table pour discuter avec nous. Elle se pleind de son ancien conjoint, étant célibataire depuis des années je sais très bien qu'elle souffre du seuvrage sexuel. Mais il va de soi que je n'en parle pas. Je la réconforte un peu, mais sans trop m'investir dans cette discussion un peu ennuyante.

Après cela nous pouvons continuer notre camaraderie moi et ma copine, nous échangeons enfin sur nos boulots, un peu sur les enfants, le temps file et l'heure du souper arrive, elle m'invite à rester ce que j'accepte bien sûr, je suis pas très bon cuisinnier mais elle a ce talent aussi bien en bénéficier.

La coloc s'est installée entre nous plus au centre de la table mais le buffet l'oblige plus ou moins a se placer les genoux vers moi, ce qui donne un angle de vue intéressant et souvent en parlant elle pointe le genou plus près du mien, ce qui me permet de voir son entre-jambes correctement, mais je m'en occupe pas trop.

Présentement, je suis occupé à peler une banane. Elle s'appuie sur ses avant-bras en écartant davantage les cuisses. Je vois elle est provocante, alors j'emmène le sujet sur quelques jocks de cul. Ce qui semble leur plaire évidemment deux femmes s'encourage et se relance. J'apprécie de voire leur compétitivité entre elles devant moi.
Hum ! !...Bon à s'en lécher les babines ! ! !

Mon amie fini de préparer le repas, la petite coloc prépare la table et sert les assiettes.
le repas et les fluides corporelles dégage une odeur aphrodisiaque imprégnant toute la pièce. Je mange bien chez elle pendant le repas certe un peu de silence s'installe, mais mon imagination se met à faire des siennes et mon sexe est bien bandé, je n'ai que des vêtements léger en plus, la petite coloc se penche sur la table pour prendre des condiments c'est alors que je glisse mon doigt dans le rebord de sa jupe et lui disant que je vends de la lingerie et que j'ai certe quelques pieces qui lui irait assez bien.

Elle s'informe d'avantage en prenant bien soin de me laisser carresser sa hanche qu'elle m'offre un peu plus en relevant sa jupe élastique. Je n'hésite pas.

elle se rassoit et nous continuons le repas souvent je me mets place la main sous le nez en me carressant le pinch pour humecter son odeur, mais pas de chance je dois me contenter de me rappeller la chaleur de sa peau ardante, je l'avais un peu allumé dans mes propos sexuel précédent.

Après le repas exquis et en bonne présence, je dois cependant quitté, cependant je prends soin de lui offrir mon numéro de téléphone, je sais bien qu'elle va téléphoner tantôt puisque je lui suggère à l'oreille lors de notre collade de départ.

Évidemment à peine entrée chez moi elle téléphone, je lui explique que j'ai autre chose à faire, mais que finalement je prend une douche et lui accorderai quelques moments.
Je me douche et rapidement j'entends frapper et la sonnette de porte, je sors rapidement de la douche avec une serviette autour de ma taille. Je le fais un peu exprès après tout.

Je l'invite à entrée, dès lors je suis debout devant elle à demi-nu, je la regarde droit dans les yeux et je lui ordonne de se déshabillée, très surprise elle n'ose pas trop, je lui explique qu'ici on est entre adulte consentent et qu'elle laisse ses ptites gênes de côtés, maintenant elle réalise que je suis Dominant, mon sexe est bien bandé. À genoux je lui ordonne ce qu'elle éxécute d'acord elle joue.

Je lui passe la main dans les cheveux et enléve ma serviette, elle vient pour me prendre mon sexe dans sa bouche, Hey pas maintenant... Je le fourre gloutonnement dans ma main et lui passe dans le cou. Je huile mon jouet et pose mon gland chaud au bord de l'orifice bucal, je l'enfonce lentement, centimètre par centimètre et le fait aller délicieusement d'avant en arrière. Je lui caresse les cheveux d'une bonne main. Elle est gloutonne, cela m'amuse un moment. Je lui ordonne de se lever la prend des mes bras et l'amène dans ma chambre à coucher ou il y a un grand mirroir ajusté au lit.

Le grand miroir qui s'y trouve apportera encore plus de piquant à nos ébats, me dis-je. Devant ce miroir, je lui caresse les seins à pleines mains. Je la fais prendre appuis sur ses mains et d'une seule poussée, j'introduisit ma queue dans son vagin trempé qui moulait mon membre tendrement.

Je la travaille longuement pendant que moi, je le regardais dans le miroir en train de lui rentrer dedans à grand coup de verge. Mon ventre claquait sur sa croupe bien offerte.

Je m'arrete un instant elle bouille, je lui dit de s'étendre sur le dos je lui glisse une corde a chaque poignet, lui ouvre doucement les jambes et déguste longuement sa chatte, je l'amène au bord de l'orgasme à quelques reprises, je sais bien qu'elle vient a quelques moments, mais je continue de la savourée, à l'occaz je lui enfonce ma langue bien au fond, je la pénètre pour m'amuser encore un moment je sens bien son minou se liquéfier sur ma queue bien dur. Ouf quand vas-tu jouir je n'en peux plus qu'elle me dit.

Il faut que tu me le demandes bien chère, oui
oui jouit qu'elle me dit, demande-le encore.
Je continue de la prendre et de la lui retiré encore un peu, finalement elle est bien gentille, je lui laisse me sucer encore un moment, je lui ouvre les fesses et glisse ma queue un peu partout, je la sent initimidé ca me plaît bien, je lui enfonce ma queue bien au fond et lui donne mon sperme ce qu'elle demande depuis un moment.

Je l'embrasse, l'invite à s'en aller. J'ai des obligations qui m'attendent. Je ne l'ai jamais reprise depuis.

Become a member to create a blog