premier exp  

yioyi 39M
0 posts
6/1/2006 11:57 am

Last Read:
7/23/2006 5:45 am

premier exp


Et oui il étais un temps ou je n'avais que flirter avec des femmes...ou plutôt des filles a cette période...j'avais bien commencer a en tirées deux ou trois mais le sex m'intéressais peu....je m'étais fais mes copines réguliére et celles avec qui je les trompaient, sa doit être une tendances.

J'ai toujours aimé marcher dans Paris, flanné, trainé sur les banc, si bien qu'il fallait qu'un jour sa m'arrive....oui il y a des endroits dans Paris ou traine quelque pervers ou simplement des couple vagabond certainement en manque d'imagination pour ce planqué et dissimulé leur mensonge jusqu'au coin les plus sombres de la capitale.

Je me balladais donc sur les quaie de seine du 13eme arrondissement trés peu fréquenter a l'époque ...je me souviens même qu'une fois avec des potes, des flics nous avait dit de ne pas trainé par là, c'étais craignos, ils avait re trouvé un mec pendu sous un pont. C'est vrai que a 13-14 ans tu flip. Seulement 5ans aprés alors que je rentrais chez moi, j'habite vers jussieu, je me dis que ct cool de passé par en desous au lieu de me taper les caisses du boulevard, aujourd'hui y'en a plus des masses mais avant sa grouillais.
Sur ce passage,il fais sombres au bord de la seine et le parking des magasins de moquette accueille les clients qui gare leur caisses dans le renfoncement des quaies, seulement aprés cet espace réservé quelque voitures gises comme abandonnées dans le noir le plus complet. Si on s'approche on apperçoi alors des gens dedans, souvent on allais voir plus petit et nous avions débusquer des visages surpris de nous voir nous tous gamin, nous avions eu aussi peur qu'eux.

De ce souvenir je me dit alors que je m'approcherai bien. Voir un couple faire l'amour sa m'exitais d'ailleurs sa m'exite toujours, seulement aujourd'hui et depuis peu j'aime bien participer.Des dizaines de voiture largement espacé les unes des autres etaient présente...je faisais genre de ne pas m'y interrésser mais vu que j'allais de droite a gauche je devait déjà être reperer. Bizarement je bandais, mais trés vite je sortais du noir et debandais aussitôt je n'avais rien vu du tous.

Là j'entendis qu'on m'appelai genre chhhuit chhhuit..je faisais style de ne pas entendre mais je me retournai finalement.Un mec, la cinquantaine me faisais signe, je me détournais, et continué a marché mais trés doucement, en fait je voulais savoir ce qu'il me voulais.
Alors trés vite il s'approcha de moi, il étais monter dans sa voiture et me regarda. " je t'enmene faire un tour?" me demanda t'il, et alors, par je ne sais quelle raison je montis sur le siege avant.

Nous montions sur la place d'Italie je n'étais pas trés fier, je ne voulais pas que des gens que je connaissais me voit avec ce type. et si je croisait mon pére que lui dirais-je?.
Arrivé vers la place d'Italie et alors qu'on avait dis aucun mots,il me demanda mon nom et il se mis a me carressé l'entre jambes dans sa caisse, trés vite, au bout de quelque secondes seulement il s'apperçu que je bandais fortement. Je me mis alors a le caressé a mon tour, il me retira la main de son entre-jambe. " On va passé chez moi!" me dit-il, je ne savais plus ou j'en étais. je dis "c'est où?" il me dit "a Ivry". je dit oui et le climat se détendis, je le sentais exité comme un fou, moi aussi j'étais tous exiter, il me raconta un peu sa vie genre pour dire que ct pas un pervers et tous le toin-toin, mais je voyais bien que ct un peu le cas bien que sa vie étais bannale, divorcé, une filles etc. On arriva vite a Ivry un immeuble pas du tous genre cité et tous, dans l'escalier il étais derriére moi, je croyait qu''il allait me violer sur place, j'étais tomber dans son piége et surtout dans celui de mon désir.

Nous rentrâmes chez lui, un studio ac classe, j'étais debout devant lui je croyait qu'il allais me proposé un thé ou un truc du genre, pas du tous il se mis a m'embrassé tendrement fourant sa langue dans ma bouche,je l'embrassai aussi, j'aimais bien, le désir montais...alors, il me carressa de nouveau l'entre-jambe et fit tomber mon futale, pendant que je déboutonnais le sien qui tomba aussitôt sur le sol. Il prit alors mon sex pas vraiment dure a ce momment, je me sentais en effet tous con d'un coup, moi a poil devant cette homme un peu gros et nous deux en caleçon. Il prit donc mon sex et me le mis dans son caleçon je connaissai mon premier rapport homosexuel, nos bites se caressaient se touchaient avec délicatesse et volupter. nous bandions tous les deux, je le sentais exiter vraiment exiter. alors on se retourni et il bascula sur le lit, lui allonger et moi sur lui.je l'embrassa tendis que le le sentis, collé son membres contre mes fesse...sérieusement là je voulais qu'il me prenne j'étais prêt a me faire enculer pour la premiére fois, prêt a me livrer a ce vieux cochon pervers.

Vous ne vous imaginez pas ce qu'il fit!!! alors que je l'embrassai et que je lui carressai le torse, lui toujours en train de frotter son sex sur mon cul; il se mis a jouir, et hop mes fesses sentire son liquide visceux coulé entre la raie du mon cul.

Pour une premiére expérience, j'avais réussit a faire jouir un type en trois étapes

1- accepter sa proposition
2- accepter del'embrasser et frotter mon sex au sien
3- accepter que son sex touche mes fesses prête a l'acceuillir

tous frêle que j'étais il avais jouit presque a l'instant même ou son sex avait toucher mes fesses de bébé, que j'ai toujours d'ailleur, elle n'on jamais grandit.

Become a member to create a blog