Plaisir  

sensualroman 43M
13 posts
11/15/2005 4:54 am

Last Read:
10/2/2008 4:36 am

Plaisir

mettons-nous dans l’ambiance : musique électronique douce, vin blanc, chez toi dans ton salon avec seulement l’éclairage des chandelles.

J’avais envie de te faire plaisir. Moi assis sur ton sofa, toi aussi par terre ouverte aux caresses de mes mains et réceptive au bienfait du massage . Quelque part, à mille lieues de là, ton esprit s'éveille aux sensations. Je te sens te détendre et commencer à prendre un malin plaisir à ce que je te fais. Mes mains massent ta nuque, ton dos et tes épaules. J’en profite pour caresser tes oreilles et le début de ton cou. Maintenant, mes lèvres soufflent une caresse sur ta peau pendant que je te scrute, attendant sans plus d'espoir un signe de bienvenue. Je suis trop près, je ne devrais pas. Trop tard je cède et j’embrasse ton cou, la chaleur de ta peau je mordille tes oreilles et avec ma langue je commence à découvrir la forme et la saveur de ton lobe et de ta nuque . J’entends ton souffle qui s'accélère et s'approfondit, je te sens céder à moi et j’ai envie de te prendre.

Tu te retourne plein de désir et voulant connaître la suite. Mes yeux sont rivés sur tes lèvres, je ne rêve que de les embrasser, les mordre et sentir leur goût sur mes propres lèvres. Nos lèvres fusionnent, nos langues emplissent ma bouche, puis la tienne, je ferme les yeux. Le baiser, langoureux et passionné, se prolonge merveilleusement. Pendant que nos langues se touchent, un frisson inconnu et délicieux descend le long de ton échine et envahit tout ton corps

Tu te lèves et tu viens me rejoindre à califourchon sur le futon, car c’est toi la patronne. Nous recommençons à nous embrasser, j’ai l'impression de me noyer dans ta bouche. La chaleur de ton intérieur augmente mon désir et je commence à avoir une érection. Je retire ta camisole et détache ton soutien-gorge. Je laisse promener ma langue à travers ton cou, je souffle des bisous tendres sur ta poitrine et commence à sucer tes seins, ce qui provoque chez toi de petits gémissements. Je les mordille par la suite de manière à faire un doux mélange entre la douleur et le plaisir.

Je prends le verre de vin blanc, je trempe mon doigt dedans et je mouille tes mamelons. Je te retourne sur le futon et je commence à licher les gouttes de vin. Quand le bout de ma langue frôle tes mamelons, je t’entends remplir tes poumons d'air et gémir doucement de douceur. Je descends plus bas et je continue à explorer ton ventre avec ma langue et mes mains. Arrivé à ton nombril, je tourne ma langue autour et je joue un peu avec ton bijou. Je détache tranquillement ta jupe et je le retire.

J’en profite pour caresse le fin tissue de ton string et je le retire pour faire place à un jardin de délices. Ma langue continue sa route pour explorer et découvrir ce que tu me caches depuis si longtemps. Tes lèvres m’invitent et je me laisse porter. Du bout des lèvres, du bout de ma langue je les explore pour finalement découvrir ton clitoris. Il se dresse devant moi.

Je peux le sucer, en faire le tour avec la langue, l'aspirer. Faire des va-et-vient. Mes doigts, pendant ce temps, fouillent ton intimité. Ma langue passe de ton clitoris à ton intérieur pour par la suite découvrir ton anus que je chatouille allégrement du bout de ma langue. Mes doigts ne sont pas en reste ils explorent chaque cavité et s’y enfoncent allégrement. Tes soupirs se font plus rapprochés. Ma langue coulisse le long de ta fente et je m’aventure plus profond en toi . De mes doigts, j'écarte tes lèvres afin de pouvoir la pénétrer le plus possible. Tu aimes cela, je crois, ton bassin tourne et ondule au gré de ma langue et de mes doigts. Tu te caresses les seins de tes mains expertes en même temps que je sens ton intérieur se mouiller et devenir de plus en plus chaud comme un volcan plein de lave.

Mon visage quitte ton intérieur ruisselant pour me rasseoir sur le sofa et que de nouveau qui vienne à califourchon sur moi. Nos lèvres reprennent un contact exquis et nos langues recommencent leurs cabrioles. Tu en profite pour détacher ma chemise et pour embrasser mon torse velu. Te mains expertes descende le long de mon ventre pour trouver le bouton de mon pantalon que tu défais sans problème. La braguette par la suite est aussi facile à défaire et du découvre que je porte pas de sous vêtements (jamais l’été). Le tout fait place à une verge bien tendue et remplie de désir.

Le reste, je te laisse l’imaginer….


justforfun7150 45F

3/10/2007 1:24 pm

j aime te lire.....tu sais eveille en moi des images claires..mmmmm


rm_ajara1975 41F
1 post
7/17/2007 8:29 pm

J'aime 間alement sa te lire tes texte me font r陃er d'envie .

AJARA


Become a member to create a blog