Baise de comptoir  

sensualroman 43M
13 posts
11/15/2005 5:09 am

Last Read:
6/26/2007 11:36 am

Baise de comptoir

Donc attablé à ton comptoir tu prépares la salade. De tes mains habiles tu laves, tu déchiquettes les feuilles et les mets dans un bol. Je me glisse dans la cuisine derrière toi et je te regarde faire pendant que nous conversons. J’en profite pour te regarder les fesses et pour m’imaginer la suite. Juste un peu avant que tu finisses la salade je m’approche et je glisse mes mains sur tes épaules. J’approche ma bouche de ton oreille et je te glisse :

Si nous passions au plat principal ?
Tu te retournes et réponds : il n’est pas encore fini de …

Je ne te laisse pas finir ta phrase et en te prenant par la taille je t’attire vers moi pour t’embrasser à pleine bouche. Tu n’offres aucune résistance et même qu’après 2 minutes de baiser, tu prends le contrôle de cet échange. Avec nos langues, une jolie tornade se développe. Mes mains en profitent aussi pour te caresser le dos, les fesses et pour tenir ta nuque. Je passe ma main dans tes cheveux, je les prends à pleine main et je te force à pencher ta tête vers l’arrière. Tu m,offre donc ta poitrine et j’en profite à pleine bouche. Je passe ma langue ardemment entre tes seins et je mordille la fente qu’ils créent.

Pendant ce temps, tes mains ne chôment pas : elles parcourent aussi mon corps, jusqu'à s'attaquer à mon pantalon. La boucle de ceinture et la fermeture éclair défaits, une de tes mains s'est faufilée sous l'élastique de mon boxer, à la rencontre de ma queue, que tu sentais durcir.

Je te pousse contre le comptoir. Mes mains se rendent aux agrafes de ton soutien-gorge. Avec douceur, je libère tes seins. D’un coup de langue experte, et avec une main chaude et pleine de désir, j’en ai pris possession pour jouer avec les mamelons et pour mordiller chacun des espaces de peau dénudée.

Tu t’assois sur le comptoir et je m’agenouille, mes mains ont ensuite font glissé ton pantalon ont retire ton string. Je joue insistant sur ton mont de Vénus puis, lentement, mes doigts descendent le long de ta fente. Je trouve rapidement ton clitoris déjà gonflé d'excitation. En le caressant, je te sens frémir de plaisir. J’approche ma bouche et je pose mes lèvres sur les tiennes. Je prends énormément de plaisir à licher ta chatte complètement épilée et même que je remarque que tu mets de la crème, car elle douce, et soyeuse.

Ma langue se laisse guider pour découvrir un intérieur chaud, humide et délectable. En remontant un peu ma langue, je découvre ton bouton de plaisir et je commence à le licher, à le mordiller et à m’amuser tout en te donnant du plaisir. Tes jambes écartées, tes mains pressent ma tête entre tes cuisses. Cela en dit long sur le plaisir que je te donne. Après quelques minutes de ce jeu, tu te cambres soumis à une vague de plaisir et du joui d’une manière unique, en frisson et en cris.

Je bande à présent avec toute la ferveur dont je suis capable. Tellement excité,

Tu descends du comptoir et je te retourne tout en incitant ton cul à remonter un peu. Je prends un peu d’huile d’olive prévue pour la salade et je t’en verse une petite quantité entre les fesses. En utilisant l’huile comme lubrifiant je commence à te pénétrer les deux orifices avec mes doigts. J’effectue des vas et viens et des rotations qui te remplissent de plaisir et qui te donnent des spasmes tu commencer à gémir très fort. Quelle belle image toi, le cul dans les airs qui me laissent jouer dans ta chatte et dans ton cul. Je suis bandé au maximum. Tu aimes sentir le mouvement de mes doigts qui frottent contre ta membrane, l’un dans ta chatte, l’autre dans ton anus. Ce qui provoque une succession de vagues déferlantes et qui te procure un orgasme foudroyant. Une fois bien pleine de mes doigts, tu les prends dans ta bouche, tu les suces jusqu’à ce qu’il ne me reste plus de mouille dessus.

Tu descends vers le plancher à genoux. Tu termines de me déshabiller, et tu empoignes ma queue dans tes mains pour bien me faire sentir que tu prends le pouvoir. Tu sors ta langue et tu la passes doucement sur chaque millimètre de mon grand tout en l’humectant bien comme il faut et tu la fourres au complet dans ta bouche. À grands coups de tête tu me montres ton savoir-faire et j’en profite chaque seconde.

Avant de venir, je te laisse écrire la suite ou bien l’imaginer…


MysterieuseQc 45F

11/16/2005 6:46 am

Le reste SRoman, je ne vais pas l'imaginer. Je te fais la promesse de te l'écrire! Et je sais que tu le veux bien! Je te raconterai comment de cette journée tu atterriras dans un monde qui t'est encore inconnu... À bientôt...


rhino20051000 53M
1 post
3/7/2006 1:08 pm

j'ai bien hate de voir la suite


Become a member to create a blog