PHANTASME LE JOUR D UN MARIAGE  

rm_roseetepine 58M/51F
4622 posts
7/26/2006 10:36 am

Last Read:
9/3/2006 11:27 pm

PHANTASME LE JOUR D UN MARIAGE


C’était un jour magnifique. Nous étions tous à la mairie pour le mariage d’une amie. Il y avait énormément de monde. La chaleur était étouffante. Le vin d’honneur servi après
fut une bénédiction pour nos palais assoiffés.

Je contemplais cette foule bigarrée, tout endimanchée.
Quand mon regard fut attiré par une personne, je ne la connaissais pas. Sentant certainement la brûlure de mon regard sur lui, il se retourna et me fixa. Par gène je détournais mon regard du sien; Mais entre temps j’avais pu remarqué que
cet homme entre 45 et 55 ans était magnifique. Ses cheveux grisonnant lui donnaient de l’allure, le sourire qui étirait ses lèvres était très sensuel. Devant son regard interrogateur, j’avalais péniblement ma salive. J’ai cru me sentir devenir rouge comme une tomate. L’embarras certainement. J’avais
l’impression que la chaleur ambiante devenait plus suffocante. La robe bustier que j’avais mise me collait comme une seconde peau. Mes mains étaient moites. L’inconnu se retourna
pour discuter avec son vis-à-vis, ouf j’étais libérée de son regard. Je pris un verre pour me donner une contenance et je devisais avec des personnes que je connaissais. Puis vint le tour où je vis que les mariés étaient enfin libres
alors je m’avançais vers eux pour les féliciter à mon tour. Après nos effusions , la mariée se retourna et me dévoila la personne qui m’avait tant troublée tout à l’heure. Mon amie fit les présentations et je sus qu’il s’appelait Patrice.
Il me dédiait son plus beau sourire et je me sentait fondre sous son regard perçant et amusé. Il devait sentir mon embarras. Je tendis ma main qu’il se saisi, sa paume était fraîche contre la mienne et il la garda plus que de raison dans la
sienne. Il la lâcha enfin doucement et ses doigts glissèrent sur celle-ci comme une caresse.

Je retourna aux autres invités, puis quand vint l’heure du repas quelle ne fut pas ma surprise de le voir assis en face de moi, je revérifiais quand même si c’était bien ma place qui se trouvais là et pas d’erreur c’était bien l’emplacement qui m’étais désigné. « comme on se retrouve » me dit il dans un grand sourire. Je ne sus que répondre et je me trouvais gauche. Puis la nourriture aidant ainsi que le vin, surtout le vin, je me déridais.

Il avait beaucoup d’humour, et au fur et à mesure que passait la soirée je sentait des picotements dans le bas de mon dos signes précurseurs d’excitation. Puis quand vint le bal
il me tendit la main pour m’inviter, c’était un slow. Il pressa son corps contre le mien. Je pu sentir à travers sa chemise ses muscles durs. Il était adroit danseur. Il rapprocha son corps un peu plus du mien et posa sa main dans mon dos.
J’avais l’impression que sa main me brûlait le dos. Je n’osais pas le regarder dans les yeux. Il glissa sa jambe entre les miennes afin de pouvoir mieux suivre le rythme lent. Sa
main vient renforcer son appuis dans la chute de mes reins accentuant la pression de mon bassin contre le sien. Uhmmmm le vin aidant, la danse langoureuse, mon corps pressé contre
le sien faisaient augmenter mon rythme cardiaque. Mais je ne devais pas être la seule à être excitée je ressentait contre ma cuisse le renflement de son sexe ma fois bien raide.
Quand la danse fut terminée, nous retournâmes à notre place.L’ambiance étaient à la rigolade et notre voisin de table racontait à merveille plusieurs histoires drôles. Mais sous la table je sentait quelque chose frôler ma cheville.
Je redressais la tête et vis le sourire complice de mon partenaire. Son pied remontait le long de ma jambe avec délicatesse. Comme un effleurement. Puis arrivé à la hauteur de mes genoux il hésita et remonta encore plus son pied sous ma robe. Je ne pu me retenir d’ouvrir mes jambes lui facilitant le passage vers mon entre cuisse. Cette caresse dura un bon moment, un jeu de séduction langoureux.

Quand vint une autre danse , il m’invita encore en se rechaussant discrètement. Quand je me retrouvais dans ses bras je sentais la caresse de sa main qu’il faisait aller et venir dans mon
dos. Son souffle chaud effleurait ma nuque, me donnant des frissons de plaisir la danse me paraissait interminable. Il me murmura à l’oreille tout doucement : « j’ai terriblement
envie de te faire l’amour veux tu m’accompagner dehors afin que nous soyons seuls ? » je ne répondis pas la gorge serrée par l’émotion mais je me saisi de sa main et l’entraîna
vers les portes battantes. L’air du dehors était fraîche, la nuit étant tombée. Il m’entraîna dans un recoin sombre loin de la salle derrière un petit bosquet sur un banc dans le parc. Nous étions seuls éclairés seulement par la lune.

Il s’approcha de moi me saisi entre ses bras et vint poser sa bouche sur la mienne. Elle s’ouvrit sous la pression de sa langue. Au contact de sa langue humide, je frissonnais,
il me dévasta la bouche dans un long baiser pressant, son corps rivet au mien. Mon corps ne m’obéissait plus et lascivement mon bassin ondulait contre le sien lui imprimant déjà les
rythmes de l’amour. Il passa sa main dans l’échancrure de ma robe et en sorti mes seins. Il recula pour admirer ma poitrine. Avec un gémissement étouffer il revint posersa bouche sur mes tétons. De sa langue il en caressait la
pointe qui se tendait. Il se saisi de mes mamelons entre ses lèvres et vint les lécher délicatement. Je sentait mes seins durcir. Puis de ses mains il remonta ma robe le long de mes cuisses. Je sentait l’air frai dessus mes fesses.
Sa main vint effleurer mon pubis sur mon string. Je ne pu retenir un gémissement. De ses doigts habiles il écarta le tissus et il vint caresser ma vulve. Ses doigts se posèrent sur mes pétales de mon intimités, mon bouton s’érigeait sous la pression de son index. Puis son majeur entra dans
ma fente humide; et telle une fleur je m’ouvrais à;lui, prête à me donner. Je l’embrassais à perdre haleine. Puis il me repoussa tendrement et sans dire une parole s’agenouilla entre mes cuisses, descendit mon string qu’il mit dans
la poche de son pantalon puis il vint me lécher de sa langue. Il était habile et su rapidement me faire venir à l’orgasme sous l’effet des coups rapides de sa langue sur mon clitoris.
Quand il senti mon orgasme venir , il introduisit sa langue dans mon vagin et vint boire toute ma liqueur qui coulait. J’étais tendue, je m’accrochais à ses épaules et retenais
mes cris de plaisir.

Quand lentement je repris mes esprits je le redressais et à mon tour voulu lui pratiquer la même caresse. Je défis son pantalon et sorti son sexe érigé, tendu comme un arc. Je posa mes mains de chaque côté et le fit rouler entre mes
doigts. Ma langue vint ensuite se poser sur son gland déjà baveux de son liquide clair. J’en goûtais la texture, la douceur. Puis de ma langue je fis le tour de son gland lentement
prenant un malin plaisir à l’exciter, puis ma langue s’aventura sous le gland, le long de sa hampe pour venir ensuite lécher ses testicules. Je l’entendis grogner de plaisir je me
saisis d’une main de ses bourses et je les malaxais entre mes doigts. Pendant ce temps je pris sa verge dans ma bouche et je la léchais tout en la suçant et de mon autre main je venait
le masturber dans ma bouche. Mes doigts coulissant le long de sa queue. Je le sentis prêt à exploser. Alors je cessais et me releva. Il s’assis sur le banc les fesses bien en avant,
et il m’entraîna avec lui. Après lui avoir posé un préservatif, je vins me placer au dessus de lui accroupis mes genoux de chaque côté de ses cuisses.. Ses mains se saisirent de mes
fesses et les tripotaient. Je plaça son gland dans ma vulve et m’empalais sur ce pieux. Je ne pu m’empêcher de me cambrer de désir. Je sentais sa queue coulisser en moi dure comme du bois. Je montais et descendais mon bassin au rythme de
mes vagues de plaisir et de mon envie. Puis je ne puis plus me retenir, je me sentais partir. Mon ventre se crispait de jouissance, mes seins étaient tendus durs de désir ma tête ne me contrôlait plus et là j’explosais dans un orgasme
inouïs. Ma cyprine coulait sur ses testicules, sur sa queue étant toujours raide et n’ayant pas encore jouis. Ma bouche se posait sur la sienne dans un long baiser afin de le remercier de mon plaisir. Puis il se releva, me fit m’appuyer contre le banc les fesses relevées à sa hauteur. Sa bouche vint laper ma jouissance et de ses doigts qu’il enfila dans un premier temps dans ma chatte il les retira et vint tâter
mon anus. Il me caressa ne força pas et petit à petit mon cul aspirait ces doigts les réclamaient. Sous l’effet de ses doigts et de sa langue je jouis une nouvelle fois inondant
sa bouche de ma rosée de plaisir. Il présenta ensuite, son gland à l’entrée de ma chatte, puis il s’enfonça. Sa colonne de chair n’avait aucune difficulté à entrer tellement j’étais mouillée. Il me saisi les hanches et allégrement me pilonna. Puis il sorti de mon vagin et vint se présenter à mon anus. Lentement et avec patience il s’enfonça dans ce rempart de chair. Jusqu’au fond. Il ne bougea plus pendant un petit moment tout en continuant de me caresser le clitoris
de ses doigts. « Allez viens ma chérie encore une fois », me murmura-t-il à l’oreille. Sa queue se mit lentement à évoluer dans mon conduit anal. Puis de plus en plus vite.
Ses doigts s’agitaient avec la même régularité. Je le sentais grossir dans mon anus. Il me pinçait et me frottait le clitoris
comme un malade. Il était hyper tendu sous ses doigts je sentais la jouissance venir. Je le lui dit et il me répondit « laisse toi aller mon ange, laisse couler ton plaisir
laisse le t’envahir » et là aussi soudainement qu’un ouragan, le plaisir me saisi, et je ne pu qu’accélérer mon derrière à sa rencontre pour le sentir encore mieux. Mes cris se mêlèrent
au siens. Ses doigts étaient couverts de ma mouille. Et pendant ce temps lui explosait dans de longues saccades de sperme. Après s’être retiré et enlevé son préservatif on se prodigua encore quelques caresses. Puis nous décidâmes
de retourner à la fête avant que l’on ne se pose trop de questions. Je ne vous raconte pas la fin du mariage. En tout cas je ne sais pas si les mariés eurent leur nuits de noces mais pour
ma part j’ai reçu énormément de plaisir le restant de la nuit dans l’hôtel que nous avions choisit



cameleon342 53M

7/26/2006 11:08 am

patrice?tu as deja oublié mon prenom?Moi connaitre le tien et m'en souviendrai toute ma vie,car tu as eté ma premiere femme.Au fait,l'hotel vient de me telephoner,tu as oublié de regler la note.Tes culotte,ils n'en veulent plus!


rm_betty2563 54F
482 posts
7/27/2006 2:16 am

comme c'est bien décrit..et au moins toi tu as mieux qu'une nuit de noce..
je te sents si épanouie..heureuse..ca fait du bien de te lire..
bisous
Betty


nashura 40M

7/27/2006 2:50 am

Texte assez... Difficile à décrire ou plustôt à dire. A quand le prochain mariage?


rm_roseetepine 58M/51F
7712 posts
7/27/2006 8:27 am

caméléon en homme galant tu vas bien payer la note en pour je te rembourserai en petites culottes

Betty je te remercie, je ne sais aps si je suis épanouie ou heureuse, mais n'oublie pas ce texte n'est qu'un fantasme parmis tant d'autres, un fantasme que j'aurais aimé vivre en effet, et j'adore mettre par écris ce que j'aimerai, ou ce que j'ai vécu .... Bisous

Pourquoi Nash, tu veux être invité ?

Bisous


nashura 40M

7/27/2006 8:33 am

je vais te dire franchement il y a truc que j'aurais bien voulu faire une fois. Aller à un mariage ou tu n'es pas invité et jouer les pic-assietes. La je trouverais ça vraiment trop sympa. Bon c'est vrai que si à l'approche de la piéce monté, je puisse me faire dorloter, je ne vais pas dire non
Bisous na toua


rm_roseetepine 58M/51F
7712 posts
7/27/2006 9:45 am

Pouquoi Nash un mariage où je ne suis pas invitée, tu as peur ? promis je te garderai pour la pièce montée Et pourquoi ne serais tu pas la suprise de l'enterrement de vie de jeune fille?


rm_calimero3535 46M
312 posts
7/27/2006 3:05 pm

Hummm
C'est soft, sans vulgarité et en même temps, c'est puissant : on sent bien ton désir de femme.

Le fait que cela se passe lors d'un mariage fait partie du fantasme ? 2 couples s'unissent : les mariés (par la loi) et vous (par le corps). On peut voir aussi le voir comme vivre une nuit de noces sans être la mariée ?

Ou alors, la scène du mariage n'est qu'un prétexte pour l'histoire ? Cette dernière aurait pu très bien se tenir ailleurs, lors d'une soirée entre amis par exemple.

J'en ai de ces questions !

Seul bémol : le bleu clair sur le gris, ca ne le fait pas de trop !

Tres bonnes vacances !


rm_roseetepine 58M/51F
7712 posts
7/27/2006 11:44 pm

Merci Cali. Et le fait que cela se passe lors d'un mariage c'est tout simplement que j'ai été à un mariage où je me suis ennuyée et que l'ambiance n'y était pas et je me suis mise à rêver. Quels beaux rêves n'est ce pas. Cela aurait pimenté ma soirée

Et désolée pour le bleu clair mais c'était la couleur qui s'accordait le plus à l'image que je trouvais belle. Promis je ne remettrai plus cette couleur.

Bisous


nousdeux27190 61M/57F
77 posts
7/28/2006 1:07 am

rose je m'appel patrick et j'ai pas les cheveux gris tu me trompe coquine
bisous


nashura 40M

7/28/2006 5:22 am

Ben non t'as pas comprit lool je veux bien que tu sois là Mais tu vois tu passes à coté d'une église ou il y a un mariage et hop ni vu ni connu tu t'incrustes
Quand à l'enterrement de vie de jeune fille... Pendant un temps, pour gagner de l'argent, j'ai fait certaines choses (dont j'eviterais les détails) et donc je retrouvé au milieu d'une trentaine de femmes déchainées et ayant pas mal bu... C'est pas terrible !!!! lol


cameleon342 53M

7/28/2006 5:54 am

a vendre lot de culottes portées par Rose,faire offre


rm_roseetepine 58M/51F
7712 posts
7/28/2006 7:22 am

Eh oui nous deux , que veux tu c'est la dure loi du désir

Nash excuses moi je me suis rendue compte de mon erreur ensuite Wouhaaaaaa alors je penserai à toi lors d'un autre enterrement de vie de jeune fille et qui sait tu seras peut être la cerise sur le gâteau

Oh caméléon, tu fais des affaires sur mon dos maintenant, enfin disons sur mes fesses

Bisous à tous et au retour des vacances


rm_jul05 59M
3392 posts
8/6/2006 7:27 am

oui c'est très beau ce phantasme et trés bien écrit sauf la couleur et la ponctuation espacement du texte. mais bravo!!


Become a member to create a blog