LE PREMIER ET LE DERNIER SEXE..  

rm_rabelais95 58M
76 posts
6/1/2006 4:12 pm

Last Read:
6/27/2006 11:55 pm

LE PREMIER ET LE DERNIER SEXE..

Dans "Le premier Sexe", le journaliste et écrivain Eric ZEMMOUR tente de montrer ce que notre société perd dans sa féminisation galopante, et particulièrement en abandonnant la figure du mâle dominant et "premier sexe". Sa démonstration est intéressante sur certaines conséquences, telle l'attitude des pères, qui, désorientés par cette dépossession de leur pouvoir finissent par fuir leurs responsabilités éducatives. Mais il donne "en creux" une définition de la masculinité à laquelle il est difficile d'adhérer.. C'est celle d'un homme polygame et infidèle par nature, qui aurait juste "besoin d'une femme à aimer et d'autres à baiser"... Est-ce là une définition réaliste et complète de ce qu'est la masculinité ? Je ne le crois pas (voir article plus bas)... Il fait par contre une remarque qui à mon sens fait mouche : "puisque les femmes n'ont pas réussi à se transformer en hommes, il faut donc qu'elles les transforment en femmes".. Et cette position n'est pas dénuée de fondements, même si la théorie d'un complot féministe n'est pas convaincante. Citant tour à tour les nouveaux clichés vestimentaires, les soins, les parfums, les épilations pour homme, les attitudes correctes et incorrectes en société, il étaye avec un certain poids cette tendance à l'uniformisation sinon à la féminisation de l'homme...
Et c'est d'un article du MONDE du 23 Mai 2006, sur "Les sources inattendues du Da Vinci Code"... qu'il reçoit une aide assez étonnante... L'auteur, Vincent AUBIN rappelle un certain nombre de courants de pensée qui ont prévalu depuis les origines du christianisme jusqu'à ce qu'il appelle "l'hérésie romantique".. Celui d'une religion sans Eglise, sans péché originel, une sorte de religion "féminisée", où la femme est elle-même prêtresse. Et cette idée rejoint en quelque sorte l'existence de ce site, puisque comme le remarquait le critique littéraire Paul Benichou, la réhabilitation de la femme se confond avec celle de la chair. D'où l'idée ou le sentiment qui rôde actuellement d'une sacralisation de la sexualité (voir mon blog plus bas). Dans le DA VINCI CODE, Dan Brown en fait l'éloge. On y voit des accouplements rituels. " L'accès au divin par la sexualité réalise en effet l'aspiration à une religion sans médiation, c'est à dire sans prêtre"..
Mais, comme le fait remarquer l'auteur de l'article, " Pour être vraiment un culte du féminin céleste, la foi nouvelle doit franchir encore un pas : la féminisation du Divin, ou plutot sa mutation hermaphrodite. En soutenant que le nom de Jehovah réunit un principe masculin et un principe féminin, Dan Brown évoque l'enseignement du MAPAH. Qu'est-ce que c'est ? C'est un prêcheur français des années 1883 issu du mouvement socialiste romantique qui avait choisi les mots PAPA MAMAN en les réunissant . Il prêcha sous le nom d'EVADAH le culte d'une divinité bisexuée dont l'avènement n'aurait été que trop longtemps retardé par la croyance en un Dieu paternel. Le Christ et son épouse préfigurent à ses yeux l'humanité androgyne de demain. Le Mapah l'a rêvé, Dan Brown l'a "virtualisé/visualisé"... Après les femmes-flics, les femmes-soldats, les femmes juges, voici le temps du Dieu androgyne.. prélude au monde androgyne féminisé..Et ZEMMOUR de s'insurger contre. A-t-il raison ?

photo: © remi morel


rm_rabelais95 58M
131 posts
6/6/2006 1:16 pm

Personnellement, que le rapprochement homme/femme soit une réalité, cela m'indiffère un peu. Les femmes sont supposées amener plus de tolérance, plus d'amour dans un monde d'homme. En réalité, j'en doute aussi.. J'ai connu des "tueuses" dans le monde du travail, qui tentent de vous éjecter tout comme un homme. Différemment, mais tout aussi radicalement.
Du fait de leur fonction reproductrice, elles ont un fonctionnement différent des hommes: elles marchent plus au sentiment, à l'émotion. Les hommes sont plus carrés, plus légal-rationnel...
C'est dans la sphère du privé et de la famille que la chose me gêne le plus: la fidélité est-elle possible ? Dur dur... elles ont maintenant les meme tentations que les hommes. L'éducation n'est plus aussi partagée entre la rationalité d'un coté, les sentiments de l'autre.. La ligne de partage doit se négocier (quand elle se négocie) autrement.
Quant à la féminisation des hommes, elle est aussi une résultante de la civilisation urbaine : les velus barbus aux gros biceps ne sont plus nécessaires. Dans nos villes, il est rare d'avoir à scier un tronc et à fabriquer soi-même sa cabane..


riddick742 42M

6/11/2006 4:36 pm

Peut-être que la réalisation de soi par rapport au modèle féminin/masculin, n'est plus le vrai débat...ou peut-être que ce débat risque de devenir stérile et qu'il faut le dépasser...
moi effectivement je ne me construis pas ma cabane avec mes bras, mais je ne m'épile pas les aisselles non plus...et une femme qui s'épile les aisselles peut me charmer mais beaucoup moins si elle a des bras de schwarzenegger...
par contre je me définis plutot par rapport à mes centres d'intérets, mes passions...est-ce un luxe?...peut-être!
Peut-être aussi qu'au delà du féminin/masculin, il suffit juste de se définir en tant qu'Humain...(et donc tt ce qui renvoie aux valeurs de tolérance, respect, écoute, dialogue, libre-arbitre, liberté, justice etc...)
à vous...


rm_rabelais95 58M
131 posts
6/12/2006 1:13 am

Vous savez quoi ? Hier la jeune colocataire qui vit chez moi a mis une ravissante petite robe... et j'ai poussé un soupir de contentement.J'y peux rien, c'est comme ça. Rien qu'à la voir je me sens mec..


kyarasmoonlight 47F

6/21/2006 11:44 am

C'est un sujet qui m'inquiètes depuis un certain temps.Je me demande vraiment ou cela va nous mener,pas tres loin je penses.J'ai la conviction qu'il ne faut absolument pas mélanger les roles,dans un couple ,une famille,comme dans n'importe quelle communauté,il faut imperativement un maitre,celui à qui revient la décision finale en cas de litiges.Si on est plusieurs à avoir ce statut,bonjour les dégats(je sent que je ne vais pas me faire de copines...oups).Pendant des siecles c'est l'homme qui à tenu ce role,certains en ont abusés et aujourdh'ui encore,j'admet.Mais de la à tout jeter par dessus bord,c'est dommage je trouve.Déja maintenant les hommes,surtout les jeunes, ne savent plus sur quel pied danser pour avoir une chance de plaire à ses demoiselles.La plupart des jeunes femmes aujourdh'ui en demande de trop,il doivent en meme temps pouvoir assurer l'avenir de leur petite famille,participer aux taches ménagères,à l'éducation des enfants,etre propre et frais en toutes circonstances,entretenir leurs corps pour rester beaux ,etre doux et tendres...et j'en passe.
Quand l'homme sera féminisé,il sera devenu l'égal de la femme et aura perdu toute sa virilité et en meme temps une grande partie de ses fonctionnalités,les femmes deviendront elles alors lesbiennes,se ferront-elles insiminer pour se reproduire ou auront elles des harems??A mon avis c'est un avenir bien triste,moi j'aime l'homme tel qu'il est,avec ses défauts,sa "grande gueule"son coté macho,et par dessus tout cette virilité qui fait de lui un HOMME,un vrai!


rm_rabelais95 58M
131 posts
6/21/2006 6:12 pm

Merci pour ta contribution Kyara ! Je ne me sens pas macho, mais je sors d'une histoire où les choses sont allées bien trop loin dans le sens que tu critiques.. Tu me mets du baume sur le coeur ! C'est la raison pour la quelle cette interrogation revient un peu comme un leitmotiv sur mon blog...
bises


vaginelectrique 37M
11 posts
6/23/2006 7:03 pm

kyara ,joli pseudo de plus tu sais comment attirer l'aatention beaucoup de gens sur ton blog en les flatant en fin comme toutes lles filles ;pour te répondre ecoite bien attentivement :il est très difficile de satisfaire à cent pour cent une femme celle ci est généralent toujours insatisfaite dans couple par exemple même quand elle que son epoux l'aime bien mais a toujours tendance à ne pas être convaincue de cette amour il me semble que vous les femmes vous ê^tes les eternelles complexées franchement d'abord vous cherchez l'egalité entre l'homme et la femme en suite vous voulez défier l'homme,le dominer ,être superieure ,avoir le même sexe,prendre la place de l'homme si l'on continu dans cette allure où allons exactement que veulent réellement les femmes nous renverser? maintenant une divinité feminine pour quelle raison? réponse :vouloir rivaliser l'homme ;la femme toujours complexée ,de plus en plus indocile oui elle en a marre de supporter la domination masculine sache qu'il n'aura jamais egalité entre l'home et la femme car l'homme est par excellence pouvoir par contre la femme subordonnée selon les principes fondamentaux de la nature dès la naissance de la naissance il se sent maître devant la fillle rienb ne changer ce principe noius n'avons voulu être plus puissants que mais le maître de cet univers .merci


rm_rabelais95 58M
131 posts
6/24/2006 1:16 am

Non, "vaginelectrique" (?) je ne suis pas d'accord avec ta phrase "l'homme est par excellence pouvoir". C'est une définition de l'homme qui fait le jeu des féministes...
Le problème est celui de la complémentarité. Et donc de l'acceptation (par les femmes) de la différence. L'Egalité ne signifie pas l'Identité. Nous sommes égaux en droits et en devoirs, mais pas IDENTIQUES..
Or au nom de la lutte pour l'égalité, certaines femmes aimeraient bien gommer ce qui fonde notre indentité masculine..
Voilà pourquoi je me sens mal à l'aise, et que je me révolte .


rm_elle1962 54F
2066 posts
6/27/2006 11:34 am

Rabelais, je suis tout à fait d'accord avec toi.

Ce qui fait l'identité masculine est dévalorisé, ringardisé, par la bien-pensance en vigueur ; on demande à l'homme une indulgence infinie pour les petits travers féminins mais le moindre petit travers masuclin est pointé du doigt et le coupable cloué au pilori.

Ce que dit Zemmour (si mal, hélas), c'est que cette mise en exergue des valeurs féminines imprègne tous les niveaux de la vie sociale et inspire la plupart des actions politiques, ne se limite donc pas à saper les relations de couple.

Comme le dit si bien Kyara, les hommes ne savent plus comment se trémousser pour plaire aux femmes, ils passent leur temps à essayer divers masques pour voir lequel fera le mieux illusion et ça finit en frustration pour le pauvre homme qui doit faire taire ses instincts tandis que la femme finit par mépriser son compagnon si influençable. Quelle tristesse !


Become a member to create a blog