texte de grand corps malade  

patrick_lorraine 55M
155 posts
5/22/2006 11:53 am

Last Read:
5/24/2006 9:16 am

texte de grand corps malade

Je crois que les histoires d'amour c'est comme les voyages en train.
Et quand je vois tous ces voyageurs, parfois, j'aimerais en être un.
Pourquoi tu crois que tant de gens attendent sur le quai de la gare ?
Pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard ?
Les trains demarrent souvent au moment où on s'y attend le moins.
Et l'histoire d'amour t'emporte sous l'oeil impuissant des témoins.
les temoins c'est tes potes qui te disent au revoir sur le quai.
Ils regardent le train s'éloigner avec un sourire inquiet.
toi aussi tu leur fais signe et t'imagines les commentaires.
Certains pensent que tu te plantes et que t'as pas les pieds sur terre.
chacun y va de son pronostic sur la durée du voyage.
Pour la plupart le train va dérailler dès le premier orage.
Le grand amour change forcément ton comportement.
dès le premier jour faut bien choisir ton compartiment.
Siège couloir ou contre la vitre il faut trouver la bonne place.
Tu choisis quoi ? une love story de première ou de seconde classe ?
Dans les premiers kilomètres tu n'as d'yeux que pour son visage.
Tu calcules pas derrière la fenêtre le défilé des paysages.
Tu te sens vivant, tu te sens léger, tu ne vois pas passer l'heure.
t'es tellement bien que t'as presque envie d'embrasser le contrôleur.
Mais la magie ne dure qu'un temps et ton histoire bat de l'aile.
Toi tu dis que tu n'y es pour rien et que c'est sa faute à elle.
Le ronronnemment du train te saoule et chaque virage t'écoeure.
Faut que tu te lèves, que tu marches, tu vas te dégourdir le coeur.
Et le train ralentit c'est déjà la fin de ton histoire.
En plus t'es comme un con, tes potes sont restés à l'autre gare.
tu dis au revoir à celle que t'appelleras desormais ton ex.
Dans son agenda sur ton nom, elle va passer un coup de T-pex.
C'est vrai que les histoires d'amour c'est comme les voyages en train.
Et quand je vois tous ces voyageurs, j'aimerais parfois en être un.
Pourquoi tu crois que les gens attendent sur le quai de la gare ?
Pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard ?
Pour beaucoup la vie se résume à essayer de monter dans le train.
A connaître ce qu'est l'amour, à se découvrir plein d'entrain.
Pour beaucoup l'objectif est d'arriver à la bonne heure.
Pour réussir son voyage et avoir accés au bonheur.
Il est facile de prendre un train encore faut-il prendre le bon.
Moi je suis monté dans 2-3 rames mais c'était pas le bon wagon.
Car les trains sont capricieux et certains sont inaccessibles.
Et je ne crois pas tout le temps qu'avec la SNCF c'est possible.
Il y a ceux pour qui les trains sont toujours en grève.
Et leurs histoires d'amour n'existent que dans leurs rêves.
Et y'a ceux qui montent dans le premier train sans faire attention.
Mais forcément ils descendront déçus à la première station.
Y'a celles qui flippent de s'engager parcequ'elles sont trop émotives.
Pour elles c'est trop risqué de s'accrocher à la locomotive.
Et y'a les aventuriers qu'enchainent voyage sur voyage.
Dès qu'une histoire est terminée, ils attaquent une autre page.
Moi, après mon seul vrai voyage, j'ai souffert pendant des mois.
On s'est quitté d'un commun accord,.... mais elle était plus d'accord que moi.
Depuis je traîne sur les quais et je regarde les trains au départ.
Y'a des portes qui s'ouvrent mais dans une gare j'me sens à part.
Il parait que les voyages en train finissent mal en général.
Si pour toi c'est le cas accroche toi et garde le moral.
Car une chose est certaine y 'aura toujours un terminus.
Maintenant tu es prévenu; la prochaine fois tu prendras l'autobus.


brunemignonne 52F
7887 posts
5/23/2006 8:57 am

Contente de voir qu'il y ait d'autres amateurs de Grand Corps Malade sur ce site....
"Je dors sur mes deux oreilles" est peut-être l'un de mes préférés


patrick_lorraine 55M

5/23/2006 11:18 am

J’ai constaté que la douleur était une bonne source d’inspiration
Et que les zones d’ombre du passé montrent au stylo la direction
La colère et la galère sont des sentiments productifs
Qui donnent des thèmes puissants, quoi qu’un peu trop répétitifs
A croire qu’il est plus facile de livrer nos peines et nos cris
Et qu’en un battement de cils un texte triste est écrit
On se laisse aller sur le papier et on emploie trop de métaphores
Pourtant je t’ai déjà dit que tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts
C’est pour ça qu’aujourd’hui j’ai décidé de changer de thème
D’embrasser le premier connard venu pour lui dire je t’aime
Des lyrics pleins de vie avec des rimes pleines d’envie
Je vois, je veux, je vis, je vais, je viens, je suis ravi
C’est peut-être une texte trop candide mais il est plein de sincérité
Je l’ai écrit avec une copine, elle s’appelle Sérénité
Toi tu dis que la vie est dure et au fond de moi je pense pareil
Mais je garde les idées pures et je dors sur mes 2 oreilles
Evidemment on marche sur un fil, chaque destin est bancal
Et l’existence est fragile comme une vertèbre cervicale
On t’a pas vraiment menti, c’est vrai que parfois tu vas saigner
Mais dans chaque putain de vie, y’a tellement de choses à gagner
J’aime entendre, raconter, j’aime montrer et j’aime voir
J’aime apprendre, partager, tant qu’y a de l’échange y’a de l’espoir
J’aime les gens, j’aime le vent, c’est comme ça je joue pas un rôle
J’ai envie, j’ai chaud, j’ai soif, j’ai hâte, j’ai faim et j’ai la gaule
J’espère que tu me suis, dans ce que je dis y’a rien de tendancieux
Quand je ferme les yeux, c’est pour mieux ouvrir les cieux
C’est pas une religion, c’est juste un état d’esprit
Y’a tellement de choses à faire et ça maintenant je l’ai compris
Chaque petit moment banal, je suis capable d’en profiter
Dans la vie j’ai tellement de kifs que je pourrai pas tous les citer
Moi en été je me sens vivre, mais en hiver c’est pareil
J’ai tout le temps l’œil du tigre, et je dors sur mes 2 oreilles

C’est pas moi le plus chanceux mais je me sens pas le plus à plaindre
Et j’ai compris les règles du jeu, ma vie c’est moi qui vais la peindre
Alors je vais y mettre le feu en ajoutant plein de couleurs
Moi quand je regarde par la fenêtre je vois que le béton est en fleur
J’ai envie d’être au cœur de la ville et envie d’être au bord de la mer
De voir le delta du Nil et j’ai envie d’embrasser ma mère
J’ai envie d’être avec les miens et j’ai envie de faire des rencontres
J’ai les moyens de me sentir bien et ça maintenant je m’en rends compte
Je voulais pas écrire un texte « petite maison dans la prairie »
Mais j’étais de bonne humeur et même mon stylo m’a souri
Et puis je me suis demandé si j’avais le droit de pas être rebelle
D’écrire un texte de slam pour affirmer que la vie est belle
Si tu me chambres je m’en bats les reins, parfois je me sens inattaquable
Parce que je suis vraiment serein et je suis pas prêt de péter un câble
La vie c’est gratuit je vais me resservir et tu devrais faire pareil
Moi je me couche avec le sourire et je dors sur mes 2 oreilles

La vie c’est gratuit je vais me resservir et ce sera toujours pareil
Moi je me couche avec le sourire et je dors sur mes 2 oreilles

(© Grand Corps Malade, 2005)


Become a member to create a blog