Je pompe donc je suis !  

patrick_lorraine 55M
155 posts
5/26/2006 12:57 am

Last Read:
5/26/2006 1:25 am

Je pompe donc je suis !

Mort d'un comique voyageur, de Mérimée aux Shadocks. Claude Piéplu La voix des Shadoks s’est éteint mercredi à Paris, à l'âge de 83 ans, des suites d'une longue maladie.

Il avait commencé sa carrière en jouant Mérimée, mais est entré dans les mémoires comme voix des fameux Shadocks.
Né en 1923 à Paris, Claude Léon Auguste Piéplu, fils de cuisinier, a d'abord été employé de banque avant d'entamer
une longue carrière d'acteur. Il fait ses débuts sur les planches dans ''Fédérico'' de Mérimée en 1945.
Deux ans plus tard, en 1947, il entre dans la compagnie Renaud-Barrault,
avant d'intégrer un peu plus tard celle de Jacques Fabbri. Il jouera aussi au Théâtre national populaire.

Piéplu se fait ensuite une place à part au cinéma. De ''D'homme à hommes'' de Christian-Jaque en 1948,
à ''Astérix et Obélix contre César'' de Claude Zidi en 1999,
le comédien a tourné dans quelque 70 films au cours de sa carrière.
Le plus souvent des seconds rôles, mais toujours marquants.
On le remarque notamment aux côtés de Louis de Funès dans des comédies où
il incarne un personnage pince-sans-rire:
''Le gendarme de Saint-Tropez'' (1964), ''Hibernatus'' (1969) et ''Les aventures de Rabbi Jacob'' (1973).
Il impressionne aussi dans des rôles plus graves comme dans ''Section spéciale'' (1974) de Costa-Gavras.
Dernière contribution au cinéma, sa voix a été entendue dans la version française du film d'animation
''Chicken Run'' en 2000.


Loufoque

Piéplu, anti-conformiste au faciès marquant, possède en effet une voix au timbre remarquable entre tous,
qui lui vaudra la célébrité. Il commente à la télévision un dessin animé mettant en scène des oiseaux rondouillards,
les aventures des Shadoks, qui captiveront la France par leurs humours loufoque et absurde.

Humoriste et pacifiste, Claude Piéplu avait rallié l'organisation «L'appel des cent»,
prônant le désarmement nucléaire et siégait au conseil national du Mouvement pour la paix.

Jeudi, le ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres a rendu hommage à l'acteur.
«Claude Piéplu a occupé avec une grâce infinie la scène et l'écran, apportant une authentique poésie à ses rôles,
semblant les habiter avec la légèreté d'un clown qui sait que l'émotion vient de l'art du décalage,
si subtil et si difficile à atteindre», écrit le ministre de la Culture dans un communiqué.


Décédé à l'hôpital Sainte-Perrine Rossini à Paris des suites d’une longue maladie,
le comédien sera enterré mardi à 14H30 après une cérémonie à l'église Notre Dame de l'Assomption,
dans le 16e arrondissement de Paris.

lefigaro.fr (avec AFP et AP)
25 mai 2006, (Rubrique France)


Become a member to create a blog