Etre seul ou mal accompagn  

paolo441961 55M
11 posts
9/1/2006 12:17 pm

Last Read:
9/15/2006 2:58 pm

Etre seul ou mal accompagn

MIEUX vaut être seul que mal accompagné. Vieil adage. Peut-être. Mais ladite sagesse stipule encore que « l’union fait la force ».
Il faut croire. D'autant plus quand on fait le triste constat de notre société contemporaine.
30 millions de célibataires, une nuptialité en baisse constante inversement proportionnel au nombre de divorce, une chute de la natalité qui peine a assurer le renouvellement des générations, des personnes âgées qui meurent dans la solitude, et une association SOS amis reconnue d'utilité publique !
Voila un triste constat qui montre que ce proverbe est plus qu'appliqué par nos pairs.
Nous avons tous une personnalité, plus ou moins affirmée, extravertie ou au contraire plus introvertie, influencée par nos origines (sociales, géographiques, sexuelles…, et dirigée par notre vue de la société et nos affinités avec celle-ci.
Je veux en venir au fait que dans sa plus grande modestie, l'Homme se penses supérieur à tout le reste. Par extension, il est ainsi aisément pensable que l'individu se pense au dessus des autres et notamment de ses pairs.
Pour s'en convaincre, il n'y a qu'à demander à vos proches de faire la liste de leur propre défaut et de ceux qui les entourent, et comparez les résultats.
Vous ne trouverez jamais personne qui vous dira je suis radin ou je suis chiant ou je suis méchant… Pourtant vous trouverez aisément ces qualificatifs dans la description qu'ils font des autres.
En cela, cette mauvaise compagnie dont on préfère ce passer ne serait elle pas celle de gens qui ne sont pas comme nous ?
En effet, en se croyant parfais ou presque, on a tendance a ne pas voir ses propres défauts et donc a ne pas supporter ceux des autres.
Au final, n'a-t-on pas pour relation des gens qui n'ont que les mêmes défauts que nous, ce que par conséquent nous n'appelons pas des défauts ?
Je me rend compte que j'ai des relations très diverses dont très peu sont au final mes semblables, n'ayant moi-même pas vraiment fait le tour de qui je suis vraiment.
Je côtoie des fainéants, des radins, des grandes gueules, des intravertis, des cons… Mais ils ont tous en communs d'avoir un bon fond et une grande honnêteté dans ce qu'ils sont et dans les rapports qu'ils ont avec moi.

Alors finalement qu'es ce qui nous rend seuls ?


rm_calimero3535 46M
312 posts
9/2/2006 2:28 pm

"cette mauvaise compagnie dont on préfère se passer ne serait elle pas celle de gens qui ne sont pas comme nous" : je pense que c'est l'une des bases du racisme. Nous rejettons ceux qui ne sont pas comme nous, qui ne vivent pas comme nous : différence de couleur de peau, de culture, de valeurs. Pourtant, qui dit que le blanc est plus joli que le noir; que les valeurs républicaines de la France valent mieux que celles établies dans une tribu au fin fond de la jungle ?
Quand on voyage à l'étranger, souvent on est content de rencontrer des français, des compatriotes. Pourtant, ce compatriote peut être le roi des cons, mais il nous ressemble plus, on se sentira plus proche de lui que notre hote qui nous ouvre pourtant généreusement son humble demeure. "N'a-t-on pas pour relation des gens qui n'ont que les mêmes défauts que nous, ce que par conséquent nous n'appelons pas des défauts ?"

L'etre humain a tendance à se méfier des gens différents de lui. je pense que c'est cela, entre autres, qui nous rends si seuls.


rm_elle1962 54F
2066 posts
9/3/2006 3:39 am

Tu es mal informé : la nuptialité comme le nombre des naissances augmentent et se portent très bien en France comparée à ses voisins. Chez nous, le taux de fécondité assure le renouvellement des générations, pas dans les autres pays développés.

Ca n'empêche pas, car c'est une autre problème, le nombre très important des personnes seules, et pour les raisons, je partage ton opinion. En y ajoutant l'obsession du plaisir et une conception tendancieuse de l'épanouissement personnel, qui, à la moindre anicroche, fait voir l'autre comme un gêneur au lieu d'un co-équipier.


paolo441961 55M

9/4/2006 3:37 pm

Même si le nombre de naissance à augmenté et ce porte mieux en France par rapport à nos voisins il est quand même bas par rapport aux années entérieur (d'après guerre jusquaux années soixante dix ) car il nétait pas rare de voir des familles nombreuses allors qu'aujourd'hui un voir deux enfants constitues un grand maximum .mais peux t'on blamer les gens? évidement non car il y a ausi à prendre en compte l'aspet économique que représente d'avoir des enfants alors que les salaires sont tirés vers le bas et que la duré de vie d'un couple est considérablement réduite car la société rend les gents de plus en plus individualiste, D'ou ce sentiment de solitude mais il ne faudrait pas grand chose pour que ce sentiment s'inverse.


poupoupidou63 53F

9/5/2006 1:32 pm

Alors finalement qu'es ce qui nous rend seuls ?

Pour te répondre à cette question ben comme j'ai écrit sur le mag ,le manque de dialogue et comme tu l'as si bien souligné avons nous la bonne oreille pour nous écouter et le bon coeur pour nous aimer??

bisous

Le plus beau vêtement qui puisse habiller une femme,ce sont les bras de l'homme qu'elle aime.


roseetepine 57M/51F
7712 posts
9/6/2006 12:32 am

Qu'est ce qui nous rend seuls ?

ne serait ce justement le fait que nous ne nous dévoilons pas aux autres, que nous n'allons pas nous même vers les autres ? Mets deux timides ensemble, si aucun des deux ne font le pas pour se parler ils resteront seuls, et pourtant cela serait mieux si ils dialoguaient ensemble, ils ne seraient plus seuls......

Je pense, moi, que si on est seuls c'est du à notre problème de communication et parfois comme le dis cali à nos barrières morales que nous nous mettons. Il y a toujours quleque part quelqu'un qui nous correspond, le tout est de parler à une multitude de personnes pour la trouver.

Je vais t'expliquer quelque chose, avant je parlais très peu, très timide, donc très peu d'amis, le fait d'avoir internet m'a permi de communiquer avec les autres, bien sur j'ai osé car plus d'assurance derrière un écran, et là j'ai découvert plein de personnes qui étaient extraordinnaires à connaître. Et je me dis que si je n'avais pas fais cette démarche je serais passée à côté de gens qui me correspondent moralement, et je n'aurai pas eu tous ces amis que j'ai maintenant.

Tu vois, il faut oser aller vers les autres pour ne plus être seul

Bisous


Comedia_del_arte 47F
830 posts
9/6/2006 11:32 am

la solitude peut être voulue quand elle est bien assumée.
Ce qui nous rend seuls, c'est peut etre le fait que nous avons peur de l'image que nous pouvons envoyer, peur de se planter sur la personne que nous avons en face de nous,... la peur n'exlut pas le danger. Rose je te suis sur la communication et le problème que l'on a à se dévoiler.

bisous paolo

Jess


Become a member to create a blog