grosses b  

manu1068 48M
62 posts
6/1/2006 9:19 am
grosses b


Bon ben voila, j'ai parcouru le blog des betises de marie, c'est sur, je fais pas le poids.
A côté de ça, moi aussi je peux raconter ma vie (ha ouai, et tu va tou dir, la dernièr varicelle de la ptite, le dernier cou avec maman? lésse moi rir!).
Si, si, je peux expliquer que je cherche de l'amour plaisir, que j'en ai à revendre, (à doné stp, à doné, pas vénal on a di, et pi, san vouloir te baffé, déjà gratos...alors payan!), de l'amour sensuel, du sexuel, j'ai même un peu d'amour cérebral, si, si (mankè pluksa, de l'amour cérébral, il é franchement en mank, au secour, une infirmière)
Par contre, pour l'amour platonique, je suis en rupture de stock, pour le pragmatique, ma femme à tout pris, pour le fataliste, je préfère le laisser aux autres.
Voila voila, ca ,c fait! (kom tu di bouffi!)
Je ne veux blesser personne, tel n'est pas mon propos (ouahou la formule, y li un peu de livre, avec les gamins, 2 à 5 ans!), je cherche du plaisir, encore du plaisir, seulement du plaisir.
Je ne suis pas faible, mais je ne suis pas une brute! (juste un mâle koi)
J'aime l'harmonie, en musique, il y en a dans le rock le comme dans le classique, en cuisine je ne suis pas trop partisan de la cuisine "moderne", celle qui déprime, même si mon corps en aurait peut être besoin (je confirme, y devrai yavoir du sport!)OH les commentaires, on se calme un peu là! (CHEF OUI CHEF), dans l'art, même si je suis un néophyte (i sor son vocabulaire, la, il en a aussi en anatomie, attention les yeux), la règle est simple, de l'harmonie.
Alors, quand je vois le corps d'une femme (cayes c parti) je n'y voit que de l'harmonie, de la douceur, et en amour aussi (arète t lour la), l'harmonie est la clef des grands moments (kel bouffon suila!).
Bien sur, ma recherche fait quelques écart avec quelques règles sociales (bonjour la fraz pour dir ke madam es pa au courant), mais quand on laisse parler les corps, le côté animal, il faut le dire (ouai, pour un mec, kan i laisse sa bite le guidé en gros, hein, voila, c kom sa kon peu dir), les règles se limitent à celle de la nature, des impressions, des sensations avant même les sentiments... (la i dériv, ca lui fé ca défoi, il arrive a plané mé san fumé, for le ga)
Que dire de plus (c vrai ke la tu té bien enfoncé sous ter manu), que chaque lettre d'un message, que chaque mot entendu, que chaque image entrapercue (en gro, le ga, il es au bor de la crise de nerf) sera pour moi un grand plaisir (euh ouai mai je croi kan meme ke pour le gran plaisir, il a une autre idé, je croi, ouai, kan meme, moi à vot place, j'me mefierai quand meme, surtou kan i commence à parler de profon désir, si vou voyez cke j've dire)
C'est donc un profond désir (keske j'disé!) de rencontre, de soif de découverte (il a pa soif ke de découverte, lé filles, i boi aussi), soif de nectar (ouai voila, le cou du nectar) féminin, (la y fé for), de caresses langoureuses, d'éffleurement vibrant et brulant (en gro, y vou caresse presk san touché, ca stimul tou les nerfs de la peau, y a dézendroi ou ça ...titille, mais bon, i tien jamais longtemps, c un goulu, un gourman, y peu pa déguste, fo ki dévore).

Voila voila, cet après midi, je n'ai pas beaucoup travaillé, trop occupé à faire de la prose (i recomense!) pour séduire avec des mots (et y rame, croye moi, pensé à moi, fo ke je supporte tou ca moi!!) des femmes qui m'ont fait bouillir les sang sans me toucher, sans me parler, sans m'écrire...(je vou di pa le mec, si vou li écrivé, vou lui parlé et le touché, il se pulvérise!! kel cou!)
Manu

Become a member to create a blog