Derni  

manu1068 48M
62 posts
6/2/2006 4:12 pm

Last Read:
6/6/2006 1:56 pm

Derni


les dernières statistiques de l'entreprise Manu1068 sont disponibles !
Plus de 260 messages envoyés, une remonté sensible du nombre de réponse à 13 plus 1 en MMS directement! Le ratio remonte à un peu plus de 5%
Le nombre de consultation de la fiche monte également à plus de 80 (un peu plus de 60 auparavant!)
Quand au "cupidon programm" il frôle la barre des 30 contacts!
Tous ces chiffres valident la nouvelle stratégie de manu1068, sachant qu'un contact pourrait très prochainement débouché sur un contrat 'plaisir quarantenaire' alors qu'un deuxième contact se positionne sur le segment, très important des "divorcée juste en dessous de 40a".
Ces premières opportunités sont toutes situés sur le marché français!
Les actionnaires sont rassurés même si le risque, encore une fois, d'appel au capital ne peux être écarté sans avancé un peu plus dans les négociations. Le management est confiant.

Rappel : la société manu 1068 se positionne sur le marché de la fourniture de plaisir au détail (one to one) dans un contexte risqué en terme de respect des règles conventionnelles (fidélité, pureté, confiance) mais ou les espoirs de gains en terme de retour de plaisir sont importants.

La société fait preuve d'une expertise reconnue dans le domaine du cunilingus et des caresses ainsi que sur des produits plus pointus comme l'humour ou les bons mots. Elle souhaite développer une meilleure connaissance des marchés extérieurs pour optimiser son offre sur son marché domestique, en essouflement!
D'autre part, elle étudie la mise sur le marché de nouvelles prestations comme la sodomie (plus typé et pouvant fermer certain segment de marché), le léchage intégral chocolat ou crème (ciblé sur des clientes plutot gastronomique), ou le lechage anal (des test en R&D ont été réalisé sur le marché domestique et semblent prometteurs).

rm_douce_marie 31F
939 posts
6/3/2006 8:32 am

Fais quand même attention parfois les statistiques mentent. Enfin, je ne te souhaite pas ça.


rm_elle1962 54F
2066 posts
6/3/2006 4:15 pm

Monsieur le Directeur,

Je me permets de vous faire part à nouveau de mes observations au regard des dernières statistiques que vous avez publiées et des conclusions que vous semblez vouloir en tirer en terme de management.

Je ne suis pas actionnaire de votre entreprise, mais elle m'est particulièrement sympathique et je souhaiterais, en ma qualité de cliente potentielle (quoique toute théorique, la taille de votre entreprise n'étant pas suffisante pour répondre à ma demande), vous exposer mon point de vue.

Vous faites état d'une expertise reconnue dans deux créneaux traditionnels de votre "métier" : le cunni et les caresses. Je n'ai pas eu l'occasion de vérifier par moi-même cette assertion, mais pour mon propos, considérons cette expertise comme admise.

Attendu que la clientèle haut-de-gamme susceptible de goûter votre expertise à sa juste valeur semble rencontrer difficilement votre offre, vous vous proposez de diversifier vos activités pour vous orienter vers des marchés plus étroits (c'est le cas de le dire lol), des "niches", en développant des prestations moins traditionnelles : sodomie, analingus etc....

Permettez moi d'attirer votre attention sur l'illusion de l'expansion par la diversification. Dans la mesure où votre capacité de production restera inchangée, je crains qu'une diversification, a fortiori dans des domaines que vous avouez ne pas maîtriser parfaitement, ne porte préjudice à la qualité de vos prestations traditionnelles. Car si au final, faute de ressources suffisantes, toutes vos prestations doivent devenir moyennes, vous ne conquerrez pas la nouvelle clientèle visée et vous perdrez votre clientèle classique.

Vous aurez sans doute noté qu'au cours des dernières années, de grandes entreprises, aux ressources humaines et technologiques éminemment plus importantes que la vôtre, ont pour beaucoup renoncé à l'expansion par la diversification pour se recentrer sur leur métier. C'est une tendance lourde de la gestion actuelle d'entreprises. Il me paraît tout indiqué, pour une entreprise de taille modeste comme la vôtre, de tirer profit des expériences de ces sociétés et de suivre leur exemple en vous épargnant de passer, comme elles l'ont fait, par l'expérience malheureuse de la diversification désordonnée et finalement ruineuse.

Je vous prie de m'excuser de vous importuner avec mes conseils, que vous n'avez pas sollicités, espérant toutefois qu'ils alimenteront votre réflexion.

Veuillez croire, Monsieur le Directeur, à l'expression de ma considération distinguée.


Become a member to create a blog