G  

chowman82 54M
188 posts
4/11/2006 1:35 am

Last Read:
4/11/2006 6:20 am

G



Le gland : On pourrait facilement comparer le gland de l'homme au clitoris de la femme à cause de sa sensibilité et la présence de nombreuses terminaisons nerveuses.

Le gland est composé de tissus particulièrement érogènes. Et tout comme le clitoris, il répond à plusieurs types de stimulation ; le chaud, le froid, le massage, la pression, la succion, la vibration, etc...

La hampe du pénis : La hampe est moins sensible que le gland et beaucoup moins nervuré.

Elle répond bien cependant à une stimulation par massage léger ou avec pression.

Il est composé principalement du conduit de l'urètre et de tissus spongieux et de corps caverneux dans le centre desquels on retrouve une artère responsable du gonflement de l'érection.

Le scrotum et les testicules : Le scrotum est la poche qui enveloppe les testicules.

Les testicules sont très sensibles au toucher, mais ne procurent pas vraiment de sensations agréables ou devrais-je dire, intenses.

Le scrotum par contre, s'avère plus érogène. Plusieurs hommes apprécient un massage délicat du scrotum.

Périnée : Le périnée est beaucoup plus grand chez l'homme que chez la femme.
Il s'étend du dessous des testicules à l'anus.
Le périnée est, en général, une partie plutôt ignorée.

Il s'avère cependant une zone érogène non négligeable.

Il joue un grand rôle dans la sexualité de l'homme.
D'après les Tantrismes, il serait même responsable, en partie, de la sensibilité des organes génitaux.
Il est le centre de la relaxation.

Si vous êtes stressé, nerveux, exercez un massage sur le périnée ou encore, couchez-vous sur le dos et faites une pression avec une vibration sur votre périnée et vous vous détendrez rapidement.

L'anus : Peut-on parler de l'anus sans parler d'un des plus grand préjugé à son endroit :

l'homosexualité !

Bien des gens pensent que la stimulation anale est une pratique réservée aux homosexuels ou même est signe d'homosexualité.

Détrompez-vous ! Sachez que même certains homosexuels n'apprécient pas la pénétration anale.

Il s'agit là en fait d'un type différent de stimulation.

Ce n'est pas une question d'orientation sexuelle. Ceci dit, voyons ce que cette partie érogène peut offrir à l'homme...

Tout comme pour la femme, les sensibilités se situent au niveau de l'anneau anal, en superficie et jusqu'à la profondeur de l'anneau (+/- 1 ½ pouces).

Passé celle-ci, il n'y a plus de terminaisons nerveuses qui justifieraient une sensibilité érogène, à part bien sur, la prostate. (voir anus/ femme pour plus de détail sur la stimulation anale).

La prostate : La prostate est constituée de tissus érectiles qui se gonflent et se durcissent lorsqu'on la stimule.

Elle est très sensible et très érogène.

Elle est ce que l'on pourrait appeler le point G de l'homme.

Appelons-le, pour la cause, le point P, pour prostate.

Il se stimule de la même façon que le point G de la femme soit par massage pression avec insistance.
Elle répond également très bien à une stimulation par vibration.

Il y a plusieurs façons de jouir de la prostate.

Certains la stimuleront indirectement en exerçant un massage ferme dans le périnée, combiné avec une stimulation du pénis.

D'autres iront directement en passant par l'anus.

Il est possible et même très agréable de combiner une stimulation pénienne et une stimulation de la prostate.
Mais pour vivre un orgasme prostatique, c'est à dire de la prostate, il ne doit pas y avoir d'érection.

Impossible me direz-vous !

Non. Mais pour ce faire, l'homme doit se concentrer que sur ce qui se passe au niveau de sa prostate et oublier qu'il a un pénis pour jouir.

S'il y arrive, il sera possible de vivre une expérience très particulière qui s'apparente aux orgasmes de la femme.

C'est une expérience enrichissante qui lui fera réaliser à quel point la concentration joue pour beaucoup dans l'orgasme de la femme !

moi, je n'en suis pas encore là...

Mais avec un peu d'entrainement .........

D.



Become a member to create a blog