... Nat Rdv improvis  

chowman82 54M
188 posts
2/4/2006 3:34 am

Last Read:
3/5/2006 9:27 pm

... Nat Rdv improvis




Après cet impromptu rendez vous de plaisir charnel dans ma voiture que vous trouverez sous le titre "Nat premier rendez vous ",

nous avons échangé pleins de mail dans lesquels

nous nous sommes décrits dans nos personnalités,

tentés et excités par des dialogues coquins,

mis en attente l'un de l'autre de manière tendue et irreversible...

je suis reparti dans mon travail pendant une semaine et nous avons repris contact le lundi suivant.

trop excités, par nos mutuels écrits, nous avons décidés de passer une nuit de folie ensemble le vendredi soir prochain.

j'appris, lors de nos torrides échanges de mails qu'elle se caressait tous les jours..

j'entrevis chez elle, une (trop rare) libido assez débridée comme je les adore..

Une femme de très fort caractère...

Comme un challenge, j'entrepris de m'imposer à ses yeux, même contre sa volonté...

je lui fit comprendre que si elle ne se caressait plus jusqu'au vendredi elle serait en manque, encore plus performante et désireuse de ma personne ...

elle me promis de s'adonner à une sagesse exemplaire digne d'une vielle nonne ...

Aimant toujours faire des surprise, le mercredi soir, j'étais sur Toulouse, et ayant fini ma journée, j'appelle ma Belle Nat..

je lui dis ' j'ai fini ma journée, veux tu que je vienne te retrouver ce soir ?'

' Oh oui, oui, oui ' me cria t'elle aussitot et ravie, ',

je n'en peux plus de t'attendre maintenant..

' mais, si tu viens ce soir tu ne viendras pas ce vendredi passer la nuit avec moi ? '

je la rassurais sur ce point en lui signifiant que
ce serait à elle de me donner envie de revenir le vendredi..

une heure de route plus tard, je fus à sa porte ..

elle vint m'ouvrir

je la suivi dans un grand apart très éclairé et agréablement bien décoré, très sobrement .

des éléments de décorations modernes se mariaient avec des antiquités restaurées avec gout.

je la suivi dans la grand salle à manger-cuisine ou tronait un bar américain partageant les deux espaces.

je m'assit sur un tabouret de bar et en la regardant cuisiner, conversant de tout et de rien.

A peine avait elle quelques instants de répit dans ses actions culinaires,
qu'elle sautait sur l'occasion et sur mes lèvres en guise d'apéritif...

là, nous nous découvrions un peu plus chaque fois et bientot, elle rélisa que c'etait elle, qui allait passer à la casserolle...

reprenant un air très chaste, de circonstance et se concentra sur son art de la table..

nous primes l'appéritif,
le repas qui suivi fut rapidement pris
un régal tout de même car elle est excellente cuisinière...

plus tard, le canapé qui nous accueilli la vit s'agenouiller devant moi
m'arracher tous mes habits
et la vit litérallement avaler ma queue
par une bouche si douce comme habillée de velour...

la langue de Nat ne fut pas en reste et exerca sur mon gland et mon sexe des attaques si mortelles que je ne pu me retenir bien longtemps...

je n'étais plus moi même

le sexe en feu

la tête envolée par les miriades de sensations qui montaient de mes reins, de mon sexe gonflé de sang à exploser....

je me souviens les halètemens, les soupirs, les cris que je proférais quans j'ai senti les reins se contracter ...

cette immense sensation, qui arrive comme une vague depuis l'arrière du bassin en passant pas la contraction de l'anus qui passe par le périnée, monte dans les testicules ...

elle glisse le long de la verge et vient par de grands acoups expulser avec des picottements sur toute la surface du gland cette semence si appréciée par les vraies connaisseuses...

tout ceci mes dames ne dure que trois secondes

mais trois secondes d'un plaisir inoui

impossible à décrire, à généraliser car chaque homme aura une ou des sensations différentes en cet instant de bonheur suprème...

Ma bougresse d'amante maitresse qui avait abusée de moi dans des proportions plus qu'indécentes mais si jouissives, me regardait d'un oeil malicieux et coquin en lèchanr les
dernières gouttes de ce précieux liquide...

je ne vous raconte même pas la manière dont elle m'a,
quand je jouissait,
pompé outrageusement ma verge fertile et généreuse.

'j'en avait trop envie' me souffla t'elle... heureuse ...

il me fallut une bonne heure de repos a la caliner doucement pour voir doucement mon sexe reprendre une concistance honorable..

à mon tour je la caressait de manière très insistante sur son sexe et du constater qu'elle était très excitée...

ma main revint noyée de mouille..

elle me repoussa sur le canapé
et sans mot dire, m'enjamba pour s'empaler en une seconde sur ma verge bien tendue...

là, ce fut la chevauchée fantastique

sans le moins du monde s'occuper de moi elle galoppait a cheval sur sa belle monture, vers son plaisir étoilé..

il semble qu'elle l'appercut bientot car elle se mit a l'appeler de toutes ses forces..

la pièce fut soudain remplie de mots d"amour et cris d'extases qui allaient creshendo au rythme de sa croupe...

je n'étais plus son amant

je n'étais qu'une queue qu'elle secouait a travers un déhanchement lubrique ...

les secousses me plaquaient au canapé

je la laissait faire, tout attentif a sa jouissance...

Quand son plaisit atteint son paroxysme,
je sentis ses chairs intimes ensserrer ma verge comme une main presse une éponge..

un gémissement aigu remplaca ses hurlements de jouissance...

je partis moi aussi et me vidais en elle, melant mes soupirs aux siens....

elle s'effondra sur moi, incapable de bouger, me couvrant juste de baiser calins...

un monment plus tard, elle me prit par la main et malicieuse, elle m'amena à la salle
de bain...

là, elle avait fait couler un bains relaxant aux essences aromatiques...

nous nous y plongeames comme des enfants...

Nous nous laissames porter et emporter par cette douce chaleur
qui peu a peu nous engourdissait nos corps et esprits...

Ce savoureux bain fut riche...

de découvertes bucales et sensitives différentes grace au contact de cet élement premier...

de jeux d'eau ponctués de massages aquatiques et caresses soumarines différentes et divines ...

c'est vers 2h30 du matin que je la quittais pour retourner dans mon appartement..

le coeur un peu serré de devoir laisser cette si belle femme au milieu de la nuit

Cette Amante divine et Xperte

Cette si fine connaisseuse du plaisir masculin

Cette Amazone si violente qui m'avait chevauchée un galop dans la nuit....

en roulant, je me surpris a penser 'mais qu'il arrive vite ce vendredi'

D.


Become a member to create a blog