juste une envie  

assuricaback 37M
308 posts
12/9/2005 6:04 am

Last Read:
12/10/2006 6:43 am

juste une envie


Juste une envie :

Le jour s’est couché depuis une heure ; c’est l’hiver malgré la dégringolade du thermomètre, en homme moderne il n’a pas eu froid de la journée il s’est réveillé dans une couette épaisse a enfilé son peignoir doublé en éponge s’est dirigé vers la salle de bain ou le thermostat était programmé sur 23°c, il a pris une douche, s’est habillé avec un complet laine et s’est couvert d’un trois quart noir laine aussi, il prend sa voiture la clim est sur 22, il arrive au bureau il prend un café tiède et s’installe derrière ses écrans ; en y repensant cette journée bien monotone rythme aujourd’hui sa vie il ouvre ses différentes messageries personnelle son jardin secret celle avec lesquelles il s’évade virtuellement ou réellement les soirs de plénitude il lit les messages les uns après les autres. Tiens il en a encore un qui viens d’un site bien particulier, ce message viens d’une femme qui après deux trois discutions rapides sur une messagerie instantanée n’a pas le profil du genre de femme que l’on trouve ici, bosseuse, réservée, sensuelle à première vu tout à fait « sa came » pense il avec les restes de son langage jeune. Parce qu’il est jeune, il a 26 ans, mais il travaille depuis huit et est obligé de part son activité actuelle de faire preuve de tout son charisme, il a une fille a connus une longue relation, ce n’est qu’une étape sur le long chemin de la vie dirons certain mais lui en est arrivé au bout.
Ce message dit : « NON JE VIENS DE RENTRER JE TRAVAILLE EXTERIEUR ET SUR MON ORDI cela depend !!! j ai une passion s est sur mon ordi dans le relationel la numerologie et je travaille exterieur ventes de maquillages et autres sur les marches et magasins voila !! j ai du mal a repondre a tout le monde et bien sur un peu timide pour lesapproches physiques...S EST VRAI !! mais saches que j aime bcp ta facon d ecrire bise a bientôt »

Puis en ouvrant sa messagerie instantanée il la vois, elle est là il ouvre sa fenêtre, elle répond, une conversation « virtuelle » commence ils se découvrent petit a petit se raconte leurs passés, se font des confidences, se troublent, se cherchent, puis ils dérapent comme souvent, c’est abstrait la conversation se dirige en dessous de la ceinture, mais tout se passe au dessus du col, il est difficile de mesurer le temps dans ces moment là ça a durée 10 minutes, 1 heure, 3 l’essentiel est la dernière phrase que l’on peut lire sur l’écran au couleurs vives : « j’arrive… ».

Dans sa tête, le souvenir des photos vu sur le blog de « infinie », un pseudo qui promet bien des choses, il arrive au lieu de rendez vous. Il n’est pas stressé, il n’attend rien, il est désabusé par ces rencontres faites aux grés du net et de conversations parfois sans véritable fond si ce n’est une excitation partagée par deux inconnus en mal de plaisir dans un quotidien morne et bercé par boulot, clio, dodo.
Ils se sont donné rendez vous, dans les alentours de Béziers dans une auberge chambre d’ôte, le parking est désert, la nuit noire, l’ambiance est triste un vent glacial souffle, l’esprit du jeune homme est perdus dans ses pensées mais tout à coup en relevant la tête ses yeux aperçoivent un silhouette longiligne, et là comme un flash les photos échangé prennent forme en trois dimensions, l’ambiance a viré au chaleureux la température extérieure n’a plus aucun effet sur son épiderme. Puis les corps se rapprochent, un échange verbal qui n’a pas lieu d’être naît et disparaît aussitôt, machinalement il prend sa main et se dirigent vers l’intérieur. Après le passage du réceptionniste, ils arrivent tous les deux dans une grande chambre au style typique de ce genre d’endroit, un grand lit préside la pièce, une porte à coté de celui-ci laisse présager la présence d’une salle de bain.

Ils se tiennent toujours par la main, il stoppe se met en face d’elle, ils se regardent après les idées, les fantasmes, les scénarii, ils font face à la réalité, maintenant ce ne sont pas que des mots et des images, ce sont des odeurs, des sensations tactile, des regards dirigés vers les endroits les plus intimes ou les plus surprenant.
Il regarde son décolleté, elle regarde ses mains, il regarde sa taille, elle regarde son front, il regarde ses fesses, elle regarde les siennes… Le jeu des regards finis il pause la main qui ne la tiens pas sur sa taille, elle enroule les siens autour de ses épaules, premier baisé échanger long, doux, et plein de gourmandise d’un coté comme de l’autre. L’autre main du jeune homme lâche celle de la belle « infinie » et viens sur l’autre coté de la taille, elle laisse tombé son manteau et les mains du jeune homme remontent lentement tout en passant sous le pull de sa cavalière, premier carré de peau effleurer, premier frisson ses mains continus leur course sur les cotes qu’il peut sentir une a une avec chacun de ses doits puis s’arrêtent avant le soutien gorge, « infinie » décide a son tour de faire voyager l’extrémité de ses bras sous la chemise, qu’elle doit d’abord enlever du pantalon, du jeune homme, le bout des doits commence a effleurer la peau, parsemé de chair de poule, d’ « Alex », elle décide de visiter en premier lieu le dos, lui continus sa course et remonte ses mains jusqu'à enlever son pull, il garde une main sur la taille désormais nu d’ « infinie » et avec l’autre passe derrière pour lui dégrafé son soutien gorge, il embrasse à présent son cou de part et d’autre, comme un chemin touristique il se ballade avec ses lèvres, sa langue autour, ses mains caressent son dos, elle se recule un peu, pour accéder aux boutons de la chemise, puis elle enlève un a un les dits en commençant par le bas, il stoppe ses caresses pour ouvrir ses boutons de manchette.
Ils sont torse nu tout les deux à présent, debout face à face, ils s’embrassent leur peaux se touchent, les mains d’ « infinie » sont posées sur le bas du dos d’ « alex » les siennes au milieu, puis dans une manœuvre rapide mais douce ils se dirigent vers le grand lit, il s’assoit en premier elle se positionne entre ses jambes.
Il embrasse, son ventre, son nombril, puis ouvre son pantalon et le baisse, laissant apparaître son string, il commence à embrasser au travers du tissu tout en prenant ses fesses. Il écarte délicatement ce qui cache son sexe et avec sa langue commence a explorer la fente, dans cette position il ne peut que lécher le clitoris et le bas de la fente. Elle lève un pied après l’autre afin de se débarrasser du pantalon.
Ensuite il relève la tête, et ils s’embrasse a nouveau, elle se baisse pour finir à genoux, elle commence a enlever la ceinture d’ « alex » et déboutonne le premier bouton, elle fait glisser doucement la fermeture éclair, et enlève le dernier bouton, ensuite elle s’agrippe au niveau de la ceinture en tenant tout et enlève en faisant glisser le pantalon et le boxer du jeune homme laissant ainsi apparaître son sexe déjà bien dur. Pour lui donner un petit coup de main il enlève ses chaussures et continus sa course pour le mettre entièrement à nu, elle viens se coucher à coté de lui.
Couchés à coté l’un de l’autre ils s’embrassent, se caressent, se découvrent, se sentent, se goûtent, « infinie » a la tête au creux du bras d’ « alex », lui a l’autre main occupée a caresser la taille, les fesses et le sein droit de la belle. Elle avec sa main droite caresse du cou à la raie des fesses du jeune homme, dans cette position les gestes sont limités mais intenses et précis. « Infinie » passe sa main active sur le flanc du jeune homme et continue jusqu’au sexe de celui-ci, elle découvre l’objet avec douceur et justesse, en se servant du dos de sa main et de ses doits elle fait des vas et viens du haut de la verge à sa base, « alex » se tourne su le dos. Elle saisi son sexe à pleine main et commence a le branler, elle se lève et s’assoit à coté de cet inconnu, puis se penche pour lécher en premier lieu cette tige tendus vers le ciel, sa langue est lente et gourmande, elle se déroule dans toute la longueur du gland à la bourse. Ensuite l’envie se faisant sa bouche s’ouvre légèrement pour aspirer délicatement le bout du gland puis elle laisse s’enfouir le sexe d’ « alex » dans toute sa bouche. La chaleur et l’humidité présent sur son pénis font qu’ « alex » se relève pour caresser la nuque de la femme d’une main et il passe l’autre sur la joue.
Le jeune homme se redresse, elle en fait de même pour se mettre à quatre pattes à ses cotés, il descend du lit et se saisie des fesses, les écarte légèrement, et plonge sa tête en avant, avec sa langue il goûte les lèvres et la plonge un petit peu dans le vagin, essaye de descendre le plus bas possible et remonte jusqu'à l’anus, pendant un court moment il s’occupe de cet endroit, son bras se lève et l’index se tend et viens plonger à son tour dans le vagin de cette inconnue pendant qu’il lèche en haut il fait des vas et viens avec son doit niché dans le sanctuaire féminin.
Il se relève et la pénètre d’abord juste avec son gland entre et sort doucement plusieurs fois puis laisse glisser sa verge avec une lenteur appréciable pour ressentir la moindre sensation le moindre frottement comme si le temps s’arrêtais…
Le coït dans cette position dura un temps incalculable parce que le plaisir avais dépassé toute autre notion dans ce moment là.

Pour la fin je vous laisse imaginer, moi je finirais juste par un mot : magique.

click4treat 60F

12/9/2005 2:53 pm

Un peu long ! Coupé en deux le texte, nous aurait fait mariner un peu
En tout cas, c'est sensuel, érotique et bien agréable Tu m'as donné envie de sentir ton gland à l'entrée de mes lèvres... huuummm !

click4treat

ps : laisse tomber certaines précisions techniques pour alléger et ce sera parfait


assuricaback 37M

12/12/2005 7:42 am

Heureusement, que j'ais pas raconté la fin alors. (lol)
Quand "aux détails techniques" ils m'aident a reconstruire l'histoire.

En tous cas merci pour ton post c mon premier je vais fêter ça...

Je prend note et tenter de faire du prochain, un exemple de suspence.


rm_upsun 61F
1483 posts
12/9/2006 9:04 pm

pas mal,les deux précédent aussi.

UPSUN


Become a member to create a blog