histoire sans fin...  

assuricaback 37M
308 posts
2/23/2006 9:01 am

Last Read:
12/10/2006 6:45 am

histoire sans fin...


Il est midi et demi, un jeune homme seul dans son bureau se pose la question, vais-je manger tout seul ou divaguer sur Internet ? Il fera les deux, il se rend dans un de ces fameux restaurant américain et commande à emporter, retourne à son bureau et cherche les contact, les personnes en ligne, les désirs, les plaisirs, les fantasmes…
Au bout d’un petit moment, le dépit ayant gagner sur l’amusement il se remet sur ses dossiers professionnel. Puis en relevant les yeux de la page d’un dossier il aperçoit un rectangle orange clignoter en bas de son écran, avec écrit dedans « laeti », son visage s’éclaire et il se dit : « ah la fleuriste au doux visage ». Celle là même qui lui racontant son rêve n’avait eu pour effet que de réveiller un certain désir écraser par un acharnement de travail.
A son tour donc de lui raconter son rêve, il lui tissa donc une histoire comme il sait si bien le faire quand l’inspiratrice en vaut la peine, et à la fin de son compte lui redemandas si ce soir elle pouvais se libérer, comme il avait insisté en début de semaine, elle n’eu pour réponse qu’une demande solennelles de son numéro de portable, il s’exécuta et avec un pincement ferma l’écran, et se précipita dans son appartement afin de se préparer.
Une fois prêt et assis dans sa voiture, il repensa à tous ses mots échangés ces images via webcam regardées, ces désirs partagés, il monta le son de sa radio et amorça son avancée vers son lieu de soirée. Il y rejoint un amis accompagné d’un charmante demoiselle, les présentations se font, les premier rires éclate, la soirée commence bien.
Le jeune homme s’écarte du groupe pour téléphoner, il réserve une chambre dans un hôtel, on ne sais jamais ce soir il va profiter de la fête à son maximum et il dormira ici.
Restaurant, bars, discothèque, tout se passe à merveille, quelque mots, quelques regards, deux flirts, quelques verres, les esprit son chaud, l’ambiance est bonne, le jeune homme aime ça, les bon plan, pas de mauvaise surprise, pas d’animosité que de bonne chose.
A la fermeture de la discothèque, tout le monde veut rentrer, mais le jeune homme lui a en tête un bar d’après soirée dont il a envie de visiter même si personne ne l’y attend.
A peine convaincant tout le monde le suit, arriver là bas il y a quelque énervés qui danse encore des ambitieux qui dorment et des personne statufié par la fatigue sûrement mais qui veule bouclé cette folle nuit. Le jeune homme entre dans la salle, et aperçoit sur la piste une silhouette comme il se l’était imaginé les cheveux court, brune, des épaules bien dessinées, en même temps il plonge sa main dans sa poche et en sort son téléphone, là sur l’écran un message, « j’ais pus me libérer je serais au bar vers six heure »,elle se retourne il est là, un peut plus grand qu'elle et l'effet et plus appétissant qu'un plein écran sur pc, il lui prend la main comme pour matérialiser un moment jusque là imaginé et ils s'embrasse, comme des collégiens avec un peu de retenus dans un premier temps, leurs lèvres se frôlent à peine.
Puis il entrouvre les siennes aspire légèrement sa lèvre inférieure, dans le mouvement elle laisse dépasser sa langue qui touche la lèvre supérieure du jeune homme puis leurs bouches s'ouvrent les langues se touchent, s'amusent, tournent juste le bout, le jeune homme en appétit recommence a aspirer les lèvre de sa cavalière et passe une main dans son dos pour vérifier si cet endroit est vraiment sensible.
Ils s'arrêtent un instant pour se regarder, il se disent des banalités qui après cette entrée en matière est presque comique, il lui propose un verre elle décline la proposition, il la prend par la main fait un signe de la main à ses amis et se dirige vers la sorti en sortant il lui propose un café au bar de son hôtel, cette proposition là étant évocatrice d'une arrière pensée, elle ne réfléchis pas et répond par l'affirmative. Il arrive donc à l'hôtel, en entrant ils regardent le bar et se regardent ils se sourient mais prenne la direction d'un couloir, après quelques pas il entre dans une chambre a peine à l'intérieur il reprennent leur baiser mais un peut plus intense, sans spectateur c'est mieux, ils se goûtent, se gobent, les main du jeune homme se ballade sur le dos de la jeune femme les siennes en font de même, il embrasse a présent son cou et lui enlève son gilet noir, et apprécie et commence a ouvrir sa chemise, au troisième boutons elle plonge sa tête en avant et embrasse son torse, le lèche pas de petits coups de langues et l'e à nouveau, il se redresse et fait glisser les fine bretelle de son top sur ses épaules
Recommence a balader ses lèvres sur son cou et descend sur l'épaule droite, sa main qui précède sa bouche descend petit a petit la dite bretelle et fait suivre le reste du vêtement, celui-ci se retrouve à la taille de la jeune femme, maintenant il la saisi par la taille nu et ils se ré embrasse à nouveaux, avec la main gauche il lui dégrafe son soutiens gorge, elle continus a déboutonner sa chemise
Il se déboutonne les boutons de manchette et fait tomber celle ci, a présent les seins de la jeune femme frôlent le torse du jeune homme, leur baisers se font plus doux, et les mains de mr caressent les épaules et le dos de mme, les mains de la jeune femme descendent vers la ceinture de ce joyeux noctambule, et tire d'une main la bande de cuir et retiens la boucle de l'autre une fois défaite elle tire sur cette boucle et passant après passant l'extirpe de son logement, lui continus la descente du top vers le bas et au passage déboutonne le jean trop serré de cette belle rencontre, elle se recule s'assoit sur le lit et lève un pied en l'air, avec un certain sourire il s'approche d'elle et attrape la botte qui le recouvre, il tire avec toute la douceur que l'on peut mettre à une telle entreprise et lui retire sa botte, un fois fait il retire la deuxième avec moins de précaution, il s'approche un peut plus et s'aidant de ses bras la recouvre pour à nouveau l'embrasser,elle déboutonne son pantalon et commence a le faire descendre laissant apparaître les fesses du jeune homme, qu'elle saisi aussitôt, il embrasse son cou, derrière les oreilles, voyage vers la base, et descend au creux de ses seins, il bifurque sur le seins gauche gobe son téton, l'embrasse y met un coup de langue et passe à l'autre, après la même opération, il continu a descendre arrive au niveau du ventre alterne baisers et léchouilles, il s'agenouille entre les jambe de la fleuriste et avec ses mains, en même temps caresses les cotés de sa taille.
Après un petit moment passé a s'occuper de son ventre il passe ses deux mains derrière elle, la soulève légèrement et attrape la taille du jean, puis le fait glisser le long des fesses de la jeune femme, en même temps la bouche et donc le langue du jeune homme descende sur le bas ventre puis sur le haut du sexe et au passage avec délice lèche sur tout le chemin.
Il finis par lui enlever complètement ce jean vraiment trop serré, et passe ses deux mains à l'intérieur de ses cuisses, il plonge sa tête et embrasse chaque centimètre de la cuisse droite du genou jusqu'a mis cuisse puis jusqu'au sexe légèrement offert, sa langue goûte l'entrée de son vagin et remonte sur le clitoris, elle prend la tête du jeune homme avec ses mains et le guide légèrement.
Grâce à son aide ses mouvements de langue font gémir sa partenaire, ses mains caressent ses cuisses, ensuite une des main remonte et vas s'occuper de son ventre, et il continus ainsi pendant un moment incalculable, « dans ces moment là on ne compte pas ».
Il remonte sa tête et tout son corps le long da la charmante fleuriste en oubliant pas de caresser et d'embrasser son bas ventre, son ventre, ses seins l'un après l'autre le creux de ceux-ci, le cou et reviens retrouver ses lèvres encore ouvertes par ce début de plaisir provoqué, elle passe ses mains dans le dos du jeune homme et caresse le long de la colonne avec le bout de ses doits puis d'une
main qui plaque les côtes de cet écrivain en herbe le pousse sur le coté, il se retrouve sur le dos à présent il est donc couché sur le lit, elle est allongée a ses cotés et se tiens la tête avec une main et de l'autre parcoure à son tour la face avant de ce doux rêveur, délicatement elle caresse son cou, son torse, son ventre, puis le bas ventre dans de longs mouvements elle parcoure de haut en bas lentement.
Sa main ayant fait frissonné la peau du jeune homme intensément, elle lâche sa tête et se penche pour l'embrasser, puis descend avec sa langue le long du menton, son cou, passe sur le torse et embrasse les pectoraux, puis continus a descendre en léchant les abdos, arrive jusqu’au haut du pubis, à ce niveau là il saisi son pantalon et le descend légèrement amenant avec le boxer,elle embrasse le haut d'une de ses jambe et dans un mouvement de balancier s'en vas rejoindre l'autre en descendant jusqu'a a arriver sur l'aine, là elle ouvre un peu la bouche et aspire la peau doucement de chaque coté de la bourse, puis lèche celle ci avec de petits coups de langue,puis remonte le long du sexe qui repose sur le ventre de mr, embrasse et lèche la verge le ventre jusqu'au bout puis sa langue ne s'occupe que son sexe et le lèche de haut en bas en suivant la veine,après quelques vas et viens le long de celle-ci et arrive sur le bout, et embrasse a pleine bouche son gland, elle l'aspire un petit peut et a l'aide d'une de ses main redresse la verge pour la mettre dans sa bouche, sa main bouge le long du pénis et sa bouche descendant et remontant sur le gland aspire lèche et e celui-ci.
Puis la jeune fleuriste remonte le long du corps de son partenaire en embrassant chaque partis au passage, puis arrive jusqu'à sa bouche et l’embrasse à pleine bouche, un long baiser plein de fougue et gourmand.
Elle se frotte conte lui, lui caresse le torse avec ses seins, et son bas ventre avec le sien, puis dans un frottement ultime, la jeune femme se saisie de ce sexe prêt et très dur pour le guidé vers son intimité.
Là s’en suit une pénétration lente et appréciable, chaque centimètre de son antre apprécie chaque millimètre da cette verge gonflé par un désir incommensurable.
Elle est collé à lui, et bouge pour faire des vas et viens en elle, il lui caresse le dos, elle lui embrasse le cou, ils gémissent tous les deux au rythme des ces mouvement qui se font de plus en plus intenses. Elle se redresse et se laisse pénétrer à son maximum, puis une fois dans une position de cavalière bouge énergiquement afin d’exciter son partenaire au summum et de faire monter le plaisir en elle un peut plus vite.
Puis elle se re-penche vers lui, il l’encercle de ses bras et se redresse un peu puis la fait basculer sur le coté, maintenant il est dessus elle relève légèrement les jambes il se glisse en elle et adopte un mouvement sur et lent, appuyé sur la main droite, avec la gauche il lui empoigne le sein droit, et pendant son mouvement de vas et viens caresse celui-ci et se penche de temps en temps pour l’embrasser le lécher et exercer quelque pressions tout autour.
Il se retire, la prend par la taille et la remonte un peut plus haut sur le lit, il se met a genou face à elle avec sa main gauche s’appui sur son bas ventre, avec son pouce il caresse son clitoris et avec sa main droite saisie son sexe, ainsi il le guide pour le faire entrer et sortir, il ne la pénètre qu’avec son gland, et s’amuse a le faire entrer et sortir.
Ce petit jeu ayant trop duré, elle prend la main dont le pouce continu a caresser le clitoris et la tire vers elle, il la recouvre entièrement. Et donc ils finirent ainsi a prendre tout deux un plaisir qu’ils n’auraient même pas imaginé….

prettyre 41F
5 posts
2/24/2006 1:37 pm

quel marathon agréable!!!


rm_unpeubcp 36F

9/4/2006 11:57 pm

je pense que je ne pourrais jamais me lasser de lire ce texte....


rm_upsun 61F
1483 posts
12/9/2006 9:23 pm

chaleur....bien.

UPSUN


Become a member to create a blog