Ordres et bordels  

VOLCANIA17 54M
1089 posts
3/6/2006 9:30 am

Last Read:
5/27/2010 6:32 am

Ordres et bordels

Mes plus belles émotions ont toutes été issues d'un don total de l'Autre: premier regard, premiers échanges, sensation de fit, départ ensemble.

On ne conquiert pas, on s'abandonne, là et maintenant, au flot d'énergie qui jaillit. C'est souvent la femme qui est le plus "cash", prête à lâcher prise, pour voir, essayer, moins de peur, envie de peur aussi, envie d'être prise, mentalement, entourée, bousculée.

L'exigence est totale, l'attente aussi, l'homme a peur, se réfugie derrière les conventions, le sexe, et finit, s'il aime l'émotion, l'exception, par se laisser aller, par se dominer avant de dominer et d'être dominé.

C'est un jeu exigeant, où l'autre mérite d'aller dans de nouveaux territoires, où la prise de risques est toujours la source du plaisir, où le coeur irrigue le cerveau. Qui irrigue le con et la bite.

C'est un moment fragile où les frustrations, les craintes, les peurs sont au maximum, où parfois tout bascule dans la médiocrité, ou au contraire dans le sublime.

Moment où il m'est arrivé de prendre un avion, une heure après, pour aller au bout. Du monde. De l'autre. Ou d'arrêter un concert pour offrir une coupe de champagne dans les combles de la Sorbonne, seuls sous les toits. Ou de mettre ma vie en jeu, en Sibérie.

Cette énergie me fait vivre. Et je comprends tellement les frustrations quand elle disparaît pendant un temps. Et tellement le bonheur quand le ventre se resserre, à vomir d'angoisse et de joie, devant une histoire qui commence. La tête qui tourne, les sexes qui se tendent, les frôlements de tête et de mains, les urgences sous les ponts ou en haut de la Samaritaine, ou dans une chambre de bonne au 8ème étage sans ascenseur (la montée: quelques minutes de pur bonheur), ou au fond d'une vallée pyrénéenne, seuls enfin.

Si l'expérience tempère aussi les élans aveugles, elle aide aussi à les vivre mieux, pleinement, par intime conviction du caractère miraculeux de ces moments sublimes.

Elle aide aussi à ne pas hésiter à prendre le leadership et à s'abandonner, à se creuser la tête pour imaginer ce qui fera du bien, ce qui provoquera l'attente, ce qui permettra de tutoyer les cieux. Sans crainte des fureurs des dieux et des attentes des femmes.


rm_douce_marie 31F
939 posts
3/7/2006 8:33 am

Pourquoi la crainte ? Pourquoi la peur ? Tout ceci est naturel. De toute façon, l'amour aura raison de tout. J'en suis certaine.
Marie


VOLCANIA17 54M
1350 posts
3/8/2006 9:09 am

Parce qu'on n'est pas éduqué à aller vers l'autre et se lâcher.

Parce que la peur est une des composantes du désir, (dominer sa peur et aller vers ce qui semble trop loin de ce qu'on est mais si proche de ce que l'on voudrait vivre), parce que aller au-delà de sa peur génère de l'excitation, de l'envie, de l'énergie.

Biologiquement, c'est une histoire d'endorphine. Entre autres. C'est une drogue dure, fabriquée par ton corps, qui permet de se dépasser et d'engendrer des grands bonheurs. Et des grands plaisirs.

C'est la drogue des marcheurs, des nageurs et des joggers, celles des pianistes de concert et des stars de rock.

C'est naturel, légal, fabriqué par ton corps, efficace et fabuleux en termes d'accroissement d'expérience et de découverte du monde.

Mais, au vu de tes propos, je pense que tu connais encore mieux que moi.


Become a member to create a blog