Douceur, violons, tendresse, plaisirs 2  

VOLCANIA17 54M
1089 posts
5/9/2006 7:57 am

Last Read:
5/27/2010 6:36 am

Douceur, violons, tendresse, plaisirs 2

J'aime faire plaisir, j'aime quand les yeux s'allument, alors ce que je vais vous conter ne fut pas un devoir ardu mais un moment de charme sans égal.

S. (voir post ci-dessous) est une jeune femme qui sait recevoir: talent si rare. Donner reste facile, recevoir est tellement plus rare, savoir sortir son coeur d'enfant et le mettre près, tout près du coeur de l'autre qui offre, savoir offrir sa joie et son bonheur sans crainte, sans peur, reconnaître à l'Autre le droit de faire plaisir sans crainte de possession.

Pour ses 40 ans, donc, j'avais convoqué ses amis, sa parenté, ses collègues pour un rendez-vous sur le Pont des Arts. Perdus sur l'eau de la Seine qui en a vu tant d'autres et sert pourtant si volontiers de décor aux tristesses et aux joies.

Plus un groupe génial, musique Klezmer/gitane/flamenco, 6 mecs beaux, mais beaux, tant que ça ne fait même pas concurrence...

Sur le coup de 20h, arrive S., au milieu des bougies allumées sur le Pont, nappe blanche, coupes de cristal et champagne, tour eiffel en toile de fond et chaleurs dans les yeux de tous.

Musique, chant, baisers et puis on est parti au parc des Tuileries.

Peu de gens le savent mais on peut dîner là-bas, alors même que le parc est fermé, seuls sous les lampions populaires au milieu des ombres des platanes.

Seuls, ça veut dire que toute la musique que j'aime pouvait prendre son envol, son ampleur. Les Yeux Noirs en version enfin originale.

Le punch préparé un peu violent dénouait les inhibitions, rapprochait les gens, on a dansé sous les lampions.

A minuit, heure de fermeture, nous avons abandonné la troupe bigarrée et nous sommes perdus au milieu des troncs silencieux et complices.

Son abandon et le mien ont été sans égal et sans limite. Offerts aux étoiles qui constellaient Paris. Seuls au centre du Monde. Cerveaux en fusion, dans tous les sens du terme, corps mélangés, mêlés à cette terre pourtant si publique. Si pudique.

Elle est partie en Amérique du Sud pour ne pas revenir, le lendemain.

Absence...


rm_framb37 48F
1165 posts
5/14/2006 3:10 pm

tu as au combien raison... donner est bien plus facile que recevoir.
Imaginons que ta belle a trouvé l'homme de sa vie et qu'elle est mère et heureuse...je n'aime pas les histoires qui se terminent mal...


Become a member to create a blog