Puce_elle en vacances  

Puce_elle 34F
13 posts
8/10/2006 9:10 am

Last Read:
8/16/2006 4:40 am

Puce_elle en vacances

Je me présente, Puce_elle, une jeune fille rousse de 24 ans. Je suis chez moi, dans mon appartement de montréal. C'est l'été, il fait très chaud. Je porte une nuisette légère, bleue, afin de me rafraichir un peu. Je regarde par la fenêtre, le soleil de midi réchauffe ma peau douce et pâle.

J'entends la sonnette de la porte d'entrer... Pourtant, je n'attendais personne... Je cherche quelque chose à enfiler, mais je ne trouve rien. J'appuie sur le bouton pour laisser entrer le visiteur inconnu. Cela me donne quelques instants pour trouver quelque chose de convenable à me mettre.

J'entends des pas dans l'escalier. Vite, un pantalon, une jupe... n'importe quoi! On frappe à ma porte. J'attrape une petite culotte dans mon tiroir. Elle est rouge en dentelle, alors ma nuisette ne la cache pas beaucoup. Tant pis... je resterai cacher derrière la porte...

Je m'empresse de me diriger vers la porte, je sens mon coeur battre la chamade lorsque je tourne la poingée...


TaperAbaseJacob 31M

8/11/2006 2:30 pm

AGACE!!


rm_wedge104 40M

8/11/2006 3:25 pm

Je suis sur le point de terminer ma journée. Encore une dernière livraison et c'est fini, enfin la fin de semaine! J'ai pas vraiment de plans, je vais probablement finir par me louer des films, ouvrir une bouteille de vin, me faire une bonne bouffe et relaxer seul à la maison.

Je sonne et j'entend le déclic qui ouvre la porte. Je monte à l'étage, cogne à la porte et qu'est-ce que je vois, une superbe rousse qui semble vouloir se cacher pudiquement derrière la porte entrouverte.

Elle y réussit assez bien mais je distingue quand même son épaule dénudée et en me tournant subtilement, je tente un coup d'oeil fugitif sur elle.

De toute évidence, mon geste ne lui a pas échappé... Elle semble un peu embarassée mais reprend vite son aplomb: "Est-ce que je peux vous aider?".

L'espace d'un instant j'envisage de lui répondre ce qui me passe vraiment par la tête mais je lui dit que je suis là pour la livraison du repas qu'elle a commandé.

"Mais je n'ai rien commandé", me répond-t-elle.

"Hmm, vraiment? Est-ce que je pourrais entre pour faire un appel au resto, les piles de mon cellulaire sont mortes?", lui mentit-je, expérant de toutes mes forces qu'elle me laisse entrer pour que je puisse enfin l'observer dans toute sa beauté, qui ma foi, d'après ce que j'ai pu entrevoir par l'entrebaillement de la porte, me semble très peu dissimulée...

Me laissera-t-elle entrer...

à suivre


sebb44 32M

8/13/2006 7:42 pm

... La porte s'ouvre, dévoilant tranquilement les attraits d'une ravissante petite rousse vêtue plutot légèrement.

-"Et comment pourrais-je vous aider?" dit-elle. Abasourdis devant une source d'inspirations perverces, j'oublis presque pourquoi je sonnais chez cette inconnue!

-"Désolé de vous dérranger, mais je suis un peu perdu! Je suis nouveau dans le quartier et je voulais savoir où se trouverait un bon restaurant dans le coin?" je lui réponds.

Pendant que je lui demandais cette question, son regard semblait plutot promeneur, m'analysant muscle par muscle, membre par membre... Sans s'en rendre compte, elle se mord doucement ça pulpeuse lèvre inférieure, se que je remarque attentivement!

-"Et bien vous ne tombez dans le cartier idéale pour manger au resto!" dit-elle. Aussitôt qu'elle voit mon regard déçu elle ajoute: "Mais j'avais justement de quoi qui cuit! Rends toi comfortable et ça ne devrait pas tarder!"

-"Je ne voudrais m'invi..." Dis-je.

-"Nooononon...! Au contraire... De la compagnie contribuerais grandement à changer ma routine!" la belle réplique sans me laisser la chance de finir ma phrase. " Allez dans le salon, je vais vérifier la nourriture!"

Je lui demande du fond de son logement si je peux allé à la salle-d'eau. Je mis dirrige quand je la vois penchée devant le four... Une lueure rouge se distingue de ça nuisette... des souvêtements rouge entre ses fesses rondes comme des pommes. Je m'arrête... Fixe du loin... m'approche sinlencieusement... mon battement de coeur augmente... la dimension de mon sexe aussi... J'essais de le replacer dans mon jeans sans apercevoir qu'elle m'observe dans la glace du four... Elle commence à m'agacer... "Ah, se que ça l'aire bon... mmmmmmmm! Ça lève! J'ai hâte de mettre ma langue sur ça! mmmmmm... Il fait chaud par contre..." en secouant ça nuisette, la levant lentement, se qui laisse voir à mes yeux perverts son buste dénudé.

...À toi de continuer...


tornade12345 35M
3 posts
8/13/2006 8:01 pm

quelle erreur je me suis trompé d'adresse, mais je reste bouche bée devant la porte, tu es la personne que j'ai croisé dans la rue il y a deux jours et qui hante mes pensées depuis. est ce mon cerveau qui me joue encore un tour en t'hallucinant encore une fois, puisque tu restes devant moi immobile, en même temps tu ne cherches pas a te couvrir davantage.

tout va très vite dans ma tête, tes lèvres s'appraite a me dire quelque chose...

(tu dois m'écrire une mini-suite pour orienter encore plus l'histoire vers tondésir)


Puce_elle 34F

8/14/2006 7:50 am

Wow! Déjà trois histoires qui s'annoncent très très hot... Je répondrais a chacune d'entre elles, c'est promis Et pour répondre à la question de Blizard76, je lis également l'anglais, alors ne vous genez pas


Puce_elle 34F

8/14/2006 8:18 am

Suite de l'histoire de Wedge

Je réfléchis un instant... Le pauvre livreur... Je ne peux quand même pas le renvoyer à la rue sans lui permettre de téléphoner. Il doit faire sa livraison. Évidemment, j'aurais préférer porter autre chose qu'une petite nuisette bleu et un string... Enfin... Il est plutôt beau garçon... Il a sans doute déjà vu une femme en petite tenue. Je n'ai qu'à faire semblant de rien.

PUCE: Bien sûr... entre.

J'ouvre la porte un peu plus grand et me colle contre le mur. Le corridor est plutôt étroit et le livreur doit passer très près de moi pour entrer. Je remarque son regard qui parcourt mon corps presque nu. Bien malgré moi, je rougis lorsque son regard s'arrete sur le string rouge qui parait au travers de ma nuisette.

PUCE: C'est par ici...

Je me faufille devant lui et me dirige vers ma chambre... Le téléphone de la cuisine étant brisé, je n'avais pas d'autres choix. Il fut surpris, mais il fit semblant de ne pas l'etre. Il prend le combiné et téléphone à son travail. Je n'écoute pas ce qu'il dit, je place plutôt mes brs devant moi pour tenter de me cacher un peu, cela fait remonter légèrement mes seins, les rendant un peu plus apparent. Je sens mes mamelons légèrement durcis... J'espere qu'il ne le remarquera pas.

Il finit par raccrocher le téléphone en me regardant. Visiblement, il a remarqué mes mamelons qui pointent vers lui, car une bosse bien visible s'est formée dans son pantalon.

- Mon patron dit que la commande est vraiment pour ici... Je suis désolé... Je ne vais pas te déranger plus longtemps... Il y a certainement eu une erreur...

Il part en direction de la porte.

PUCE: Attends... Tu vas devoir payer la livraison si tu ne la livres pas au bon endroit...

- Oui, mais bon... ce n'est pas toi qui a commandé... je n'ai pas d'autres choix

Je regardais l'homme devant moi et j'ignore pourquoi, mais je ne voulais pas qu'il soit obligé de payer pour l'erreur des autres.

PUCE: Je n'ai pas diné encore... Faisons un moitié moitié... Nous mangerons ensemble... tu dois avoir faim.

Il me regarde d'un air surpris, mais un sourire se dessine sur ses lèvres.

- Je meurs de faim.

En disant cela, il me lance un regard de loup bien malgré lui. Je sens une chaleur dans mon bas ventre. Je lui fais un petit sourire coquin et attrape les boites qu'il tient dans ses mains. Nos mains se touchent et pendant quelques secondes, nos regards se croisent.

Je sens ma culotte qui commence à être humide et mes mamelons completement durcis. Décidement, le repas serait drôlement plus intéressant que je ne l'aurait pensé.


Puce_elle 34F

8/14/2006 8:43 am

Réponse à Sebb44

Je sais qu'il m'observe et je lui en met plein la vue. D'abord, j'étais gêné de lui ouvrir la porte, mais il est réellement attrayant. Je me relève lentement et tourne la tête vers lui. Il me regarde avec les yeux grands ouverts, tout comme sa bouche.

Puce: Tu as trouvé la salle d'eau.

Il reprit ses esprits et cessa de fixer mes seins.

- Humm... non... enfin... oui... je... J'y vais.

Il partit en direction de la salle d'eau, visiblement troublé parce que je lui avait montré. Je me suis bien décidé à ne pas arrêter là. La journée de vacances qui s'annoncait plutôt ennuyeuse venait de prende un tournant intéressant.

Lorsqu'il sortit de la salle d'eau, je m'étais installé sur le divan, les jambes croisées, la nuisette légèrement relevée pour exposer mes cuisses.

PUCE: Ce n'est pas encore pret... viens t'asseoir avec moi.

Il prit place à côté de moi. La bosse dans son pantalon était plus que évidente maintenant...

PUCE: J'espère que tu aimes quand c'est chaud... parce que moi, j'aime beaucoup.

Je le regarde avec des yeux de lionne et me mord doucement la levre inférieure.

PUCE: Ce que je préfère... c'est la sauce par contre... chaude et collante...

- J'aime beaucoup la sauce moi aussi... Je trouve que lorsque le repas est bien arrosé, c'est toujours plus plaisant...

Il sourit en me montrant ses belles dents blanches. Il avait envie de me croquer et ne le cachait même plus... Il se replace sur le divan, exposant davantage son sexe au travers de ses pantalons.

PUCE: tu préfères la cuisse... ou la poitrine...

En disant cela, je fais tomber les bretelles de ma nuisette, permettant à mes seins de sortir, exposant mes mamelons durcis à ses yeux pervers.


Puce_elle 34F

8/14/2006 8:55 am

Réponse à Tornade

Je regardais l'homme devant moi et ne pouvait pas m'empecher de penser que je le connaissais. Je l'avais vu quelque part, mais où? Je devais lui demander...

Puce: est ce qu'on se connait?

Je vis dans ses yeux la réponse. Il ne me connaissait pas, mais il voulait me connaitre.

- Je me suis trompé d'adresse... mais... je t'ai déjà rencontré... dans la rue...

Ma mémoire revint soudainement. Je l'avais croisé il y a quelques jours dans la rue... Je ne lui avais rien dit, mais je l'avais remarqué. Difficile de ne pas le remarquer avec sa carrure droite et ses petites fesses sexy.

Puce: oui... je me souviens de toi...

Je vois un large sourire apparaitre sur ses levres. J,avais l'étrange impression que je l'avais vu plusieurs fois auparavant. Je réfléchis un instant et compris. Il était l'homme que je voyais dans mes rêves depuis quelques jours. Un rêve passionné qui revenait à tous les soirs, parfois 2 ou 3 fois dans la nuit. Juste en repensant à ce rêve, je sens le désir monté en moi. Mon regard revient vers lui.

Il parcourt mon corps avec ses yeux. Il est visiblement gèné de le faire, mais il ne peut s'en empêcher. PLus les secondes passent, et plus il me désire.


tornade12345 35M
3 posts
8/14/2006 7:37 pm

C'est la deuxième fois qu'elle est devant moi et plus je la regarde et plus je la désire. je ne peux encore figé devant elle surtout qu'elle se rappelle m'avoir vu. Il faut que je fasse débloqué le tout 2 erreurs de suite seraient impardonnable

tornade: après avoir sonné, je me suis rendu compte de mon erreur mais il est très impoli de s'en aller après avoir déranger.

Puce: silence (pour me rendre la vie encore plus difficile

tornade: je vais être honnête avec toi et très directe, tu me désarmes quand je te croise et ton silence ne fais qu'augmenter l'effet que tu me fais

pendant ce temps, elle se colle dans le cadre de porte en entrouvant ses jambes légèrement tout en passant la main dans ses cheveux
je ne connais pas ces intentions mais mes idées se clarifie dans ma tête, je me dois de trouver un moyen d'entrer.

au même un bruit intense venant d'une pièce du fond se fait attendre. quelque chose a brisé...

tornade:


sebb44 32M

8/14/2006 8:40 pm

[...]

-"Je débute par la poitrine pour enfin ouvrir la cuisse et manger cette chaire trempe!" dis-je en me penchant lentement vers ça poitrine. Je les carresses avec mes mains doucement, avec une aire faciale passionnée, venant de faire un fameuse découverte. J'y installe mes lèvres et mordille sur un mamelon tellement dure que mes dents y font presque un bruit! Je lui glisse une main sur ça cuisse, mais l'enlève rapidement.

-"T'aurais pas oublié de... brasser la sauce?" Je la fixe dans les yeux avec un aire sure et sous entendu. Je déboutonne mon jeans et baisse légèrement ma fermeture éclaire...


tornade12345 35M
3 posts
8/15/2006 6:14 pm

je vais continuer l'histoire encore un peu mais j,attends avec impatience que tu lui ajoutes ton imaginaire.

sans même y penser je me précipite vers la pièce ou le bruit s'est fait entendre.

tornade: tout est tombé dans ton garde-robe mais je vais te donner un coup de main.

C'est alors que je me penche pour commencer a ramasser les choses et les tablettes. d'un coup je me rends compte que je suis dans la chambre de cette fille.

elle s'est assise sur son lit, les jambes légèerement écartée et je sens son regard fixé sur mes fesses en me retournant elle me fixe dans les yeux en me faisant signe d'avancer vers elle, en m'approchant elle me demande d'arrêter et au même moment se mord la lèvre inférieure

malheureusement pour elle je n'obéis pas et sa main droite viens s'impringer durant sur mon t-shirt.

il fait très chaud...


rm_wedge104 40M

8/15/2006 8:44 pm

Elle hésite un instant puis me laisse finalement entrer.

Elle se pousse contre le mûr pour me laisser passer. Le corridor est un peu étroit et comme elle me laisse passer je l'effleure légèrement tout en l'examinant de la tête aux pieds. Mon regard se fixe un instant sur la minuscule culotte rouge qu'elle porte et bien malgré moi je sens mon membre qui commence à durcir.

Elle passe devant moi, me donnant ainsi la chance d'admirer longuement son magnifique cul et à ma grande surprise me guide vers la chambre à coucher. Je commence à imaginer un paquet de scénarios...

Tout en composant le numéro du resto, quelques détails savoureux me sautent aux yeux: un vibrateur posé sur la commode, des sous-vêtements jetés sur le lit... Déjà passablement excité, je me dis que je ne serai pas capable de dissimuler mon érection bien longtemps lorsqu'un « Allo! », interromp me rêverie.

J'explique la situation au boss qui me confirme que j'ai bien la bonne adresse. En raccrochant je me retourne et je vois son regard qui se pose sur la bosse dans mon pantalon, au même moment où le mien se pose sur ses mamelons durcis que je peux apercevoir à travers sa nuisette transparente.

Wedge - La commande est bien pour ici. Désolé de t'avoir dérangé, lui dis-je en me dirigeant vers la porte à regret.

Puce ‒ Attends, je n'ai pas mangé encore, on pourrait partager moitié-moitié.

Je souris, et les images les plus folles défilent dans me tête.

Wedge ‒ Je meurs de faim.

Son petit sourire aguicheur me permet d'imaginer que la petite soirée tranquille que j'imaginais serait finalement beaucoup plus intéressante que prévu. Elle prend les boîte que j'ai dans les mains, nos mains se touchent et je sens comme un décharge électrique passer à travers mes avant bras et descendre directement vers mon sexe déjà très dûr. Nos regards se croisent et je sens l'animal sauvage, le prédateur qui s'éveille en moi et menace de prendre le contrôle.

Tout en laissant mon regard se perdre dans ses magnifiques yeux verts, j'oubliai toute gêne et je posai mes mains sur ses hanches.

Wedge ‒ Il faut que je te prévienne par exemple, la bouffe est à chier à mon resto, lui dis-je, tout en laissant glisser ma main gauche vers son entrejambe et je la dévouvris chaude et humide...

J'ai eu à peine le temps de finir ma phrase avant qu'elle plaque violemment sa bouche contre la mienne. Après s'être langoureusement embrassés pendant quelques secondes, je glisse mes mains derrière ses cuisses et en la soulevant du sol, à mon tour je la plaque contre le mûr, doucement mais quand même assez fort pour qu'elle pousse un léger gémissement de douleur.

Wedge - Oups, désolé, lui-dis-je avec un ai un peu gêné.

Elle me répondit par un baiser passionné, accompagné par ses ongles qui s'enfonçaient dans mon dos assez fort pour que je me dise que j'allais probablement en avoir des marques le lendemain... et on n'en était encore qu'aux préliminaires

Alors que je la déposais par terre, ses mains étaient maintenant occupées à défaire adroitement ma ceinture qu'elle me retira d'une main experte. Je retirai mon t-shirt pendant qu'elle s'occupait du pantalon et de mon boxeur en deux temps trois mouvement elle avait ma queue entre les mains puis dans sa bouche... Wow, j'avais affaire à une experte! C'était tellement bon que j'ai presque joui sur le coup...

J'étais tellement excité que je sentais que j'allais éclater très rapidement si elle ne ralentissant pas en peu son rythme efféné. Je la pris par les épaules pour la relever et la retourner face vers le mur. En l'embrassant dans le cou, je sentis son parfum enivrant tout en faisant tomber les bretelles de sa nuisette et la laissant descendre, je m'attardai sur ses seins et ses mamelons dûrs comme de la roche. Laissant tomber sa nuisette, je lui enlevai ensuite son slip. En m'agenouillant derrière elle, je laissait ma bouche explorer un moment ses fesse avant que ma langue ne s'attaque à sa chatte gonflée de désir...

À ton tour Puce


Become a member to create a blog