M  

MVinz 31M
0 posts
5/31/2006 1:16 pm

Last Read:
5/31/2006 11:29 pm

M


Parlons donc de cette vulgarité, de cette mysoginie implaccable qui fonde le film pornographique, bien que cela tend à s'inverser dans une mesure subtilement dominante mais qui tient sa part spéculative bien en avant.
La femme n'est que l'objet du désir, elle n'est que l'instrument à sa satifaction ; la dite satisfaction atteinte dans le cracha de l'homme déversé sur sa figure. Dans les films hétéro, la femme n'est autre que le god des films lesbiens.
Mais que fait-on de la complementarité essentielle que représente la femme à l'homme, et inversement ; ne peut-il exister de symbolise non tendancieux clamant au mépris toute cette insouciance déchirante qui fausse la sexualité moderne et la dénote en tabou malencontreux ?

Become a member to create a blog